ban600

Le 1er forum des compétences marocaines aux EAU, une occasion pour encourager les MRE à investir au Maroc

Le 1er forum des compétences marocaines aux EAU, une occasion pour encourager les MRE à investir au Maroc

Le 1er forum des compétences marocaines résidant aux Émirats Arabes Unis, organisé vendredi à Rabat, constitue une occasion pour encourager les entrepreneurs marocains résidant à l'étranger à investir au Maroc, ont affirmé les différents intervenants à l'ouverture de cette rencontre.

Le directeur général de Casablanca Finance City (CFC), Said Ibrahimi, a souligné qu'il est nécessaire d'inciter les investisseurs marocains résidant à l’étranger à opérer sur le marché marocain afin de promouvoir et faciliter le développement des échanges économiques entre le Maroc et les marchés étrangers. M. Ibrahimi a également indiqué que le Maroc dispose d'un "pouvoir d'attraction" des investisseurs eu égard à ses multiples atouts notamment sa stabilité politique, son économie ouverte, sa position géostratégique, ses infrastructures solides, la richesse de son histoire et des relations excellentes avec les pays africains.

Il a également mis en exergue le réseau de 15 aéroports internationaux desservant 32 villes africaines, 1800 Km d’autoroutes, le 1er TGV en Afrique et une connexion maritime à 161 ports et 63 pays. Le Royaume dispose aussi d'une position géostratégique à la croisée des continents avec 3500 km de côtes donnant sur la Méditerranée et sur l’Atlantique, a-t-il ajouté, relevant que le Maroc dispose d'une économie ouverte, donnant accès à un marché libre d'un milliard de consommateurs avec des pays représentant environ 60% du Produit intérieur brut mondial.

Pour ce qui de la stabilité politique, le Maroc a connu une dynamique de réformes politiques, économiques et sociales et il dispose de liens historiques et spirituels forts avec l’Afrique, a expliqué M. Ibrahimi. A l'inverse de certains clichés négatifs sur la migration et les migrants, les entrepreneurs marocains se distinguent par leurs compétences, performances et leur bonne intégration dans leurs pays d'accueil et constituent, par conséquent, un relais et un trait d'union entre leurs pays d’accueil et d'origine, a affirmé, de son côté, le président de la 13ème région et du projet "CGEM MeM", Adil Zaidi.

>>Lire aussi: L’Australie présente au Maroc ses capacités économiques et d’investissement

Les Marocains résidant aux Émirats Arabes Unis, dont le nombre est estimé à plus de 25.000 personnes, occupent des postes clés dans différents domaines, notamment le secteur bancaire, les finances, le tourisme et le journalisme constituant ainsi un pont entre le Maroc et ce pays, ainsi qu'avec les autres pays du Golf, a-t-il poursuivi. La CGEM a créé la 13-ème région réservée aux entrepreneurs RME s'ajoutant ainsi aux 12 régions existantes au Maroc, a-t-il fait savoir, précisant que cette région virtuelle permettra de faciliter l’intégration de ces derniers dans l’économie marocaine, tirer profit de leur savoir-faire et renforcer les échanges commerciaux extérieurs du Maroc.

Plus de 150 Marocains résidant aux Émirats Arabes Unis et au Maroc dont des hommes et femmes d'affaires, des chefs d'entreprises et des cadres dirigeants ont pris part à ce forum dont les travaux s'articulent autour de trois tables-rondes thématiques à savoir, les opportunités d'investissement au Maroc, le climat des affaires entre le Maroc et les EAU et le rôle des plateformes financières et portuaires dans le développement économique.

La première table ronde se focalise sur les différents plans sectoriels, notamment le plan d'accélération industrielle 2014-2020, le plan de réforme de l'investissement et la stratégie Maroc-Digital 2020. La deuxième table ronde porte sur les opportunités d'investissement offertes aux MRE et la troisième sur le rôle du port Tanger Med et de Casablanca Finance City dans le développement économique national et continental.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire