ban600

Le 21ème Salon international de Tanger des livres et des arts

Le 21ème Salon international de Tanger des livres et des arts

La 21ème édition du Salon international de Tanger des livres et des arts a ouvert ses portes, mercredi soir dans la ville du Détroit, sous le thème « Quelle liberté pour la jeunesse? ».

Organisée à l’initiative de l’Institut français du Maroc (site de Tanger), en partenariat avec l’Association Tanger Région Action Culturelle (ATRAC), dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2017, cette édition réunira, cinq jours durant, des écrivains, sociologues, historiens, philosophes et des artistes en provenance de France et du Maroc pour partager leur regard sur la jeunesse et ses défis.

Cette palette d’intellectuels et d’artistes débattront aussi des moyens de l’émancipation de la jeunesse, de sa résistance et de son engagement pour le monde de demain.

Dans une allocution de circonstance à l’ouverture de cet événement culturel, la vice-présidente de l’ATRAC, Mme Malika El Alaoui, a indiqué que cette édition mettra à l’honneur la jeunesse qui représente 30 pc de la population du Maroc.

L’ouverture de débats autour de la thématique de la liberté pour la jeunesse pourra contribuer à la recherche de certaines réponses à la création de conditions de son épanouissement en vue de faire face aux défis auxquels elle est confrontée, a-t-elle ajouté.

De son côté, le directeur de l’Institut français au Maroc, Jean-Marc Berthon, a mis l’accent sur l’importance de la relation culturelle entre la France et le Maroc et sur la richesse du dialogue littéraire entre les deux pays.

Il a aussi souligné la diversité de la programmation du salon, qui s’articule autour du thème de la jeunesse, décliné en tables rondes, conférences et débats.

Selon les organisateurs, à travers de nombreuses tables rondes, conférences, lectures et rencontres, le public et les intervenants s’interrogeront sur la réalité sociale et psychologique de la jeunesse d’aujourd’hui, ainsi que sur les dérives qui peuvent la guetter dans sa quête de sens et de liberté.

L’éducation et la construction identitaire, virtuelle ou réelle, seront également au centre des discussions, ainsi que l’art et la création pensés comme voies d’affirmation autant que d’émancipation dans le dessin de toute trajectoire.

La jeunesse sera aussi amenée à faire entendre sa voix à travers une scène Slam ouverte, un « fauteuil d’interview » et la présentation de jeunes porteurs de projets culturels.

Au programme de ce Salon figure l’organisation de nombreuses tables rondes, dont « portrait de la jeunesse », “une jeunesse en mal de repères”, “une jeunesse en quête de sens”, “de la réalité au virtuel”, “l’éducation des jeunes”, “raconter le chemin vers l’âge adulte” et “la jeunesse et l’esprit du monde”.

Des conférences dialoguées notamment avec Tahar Ben Jelloun et Jean Birnbaum, ainsi qu’avec Marcus Malte et David Foekinos seront également au centre de ce rendez-vous.

Des lectures-rencontres sont également prévues, dont une rencontre-hommage à Mohamed Arkoun et une séance de lecture musicale avec Sapho.

Le Salon prévoit aussi des concerts de la chanteuse Hindi Zahra et du groupe Hoba Hoba Spirit, outre la programmation d’une nouvelle nuit du cinéma tangéroise, en partenariat avec la Cinémathèque de Tanger, à travers la projection de “The end” de Hicham Lasri, “Hedi, un vent de liberté” de Mohamed Ben Attia, et “à peine j’ouvre les yeux” de Leyla Bouzid.

Le Salon proposera un riche programme d’activités aux enfants, jeunes et adultes avec une vingtaine d’ateliers: bande-dessinée, Slam, acrobatie, jeu de société, illustration, portraits, story-board, écriture, poésie, polar, conte, lecture ou encore calligraphie, une occasion pour les visiteurs de rencontrer des libraires, des éditeurs et des associations culturelles.

Cet événement sera également l’aboutissement de plusieurs actions menées en amont auprès des collèges et lycées comme l’étape finale du concours Plaisir de lire, organisée en partenariat avec les établissements de l’Académie régionale d’éducation et de formation.

Parmi les invités de ce salon, l’on retrouve notamment Tahar Ben Jelloun, Rachid Benzine, Jean Birnbaum, Vincent Cespédès, Yasmine Chami, Monique Dagnaud, Sanaa El Aji, Cynthia Fleury, David Foenkinos, Ahmed Ghayet, Kamal Hachkar, Hicham Houdaïfa, Mohamed Hmoudane, Mohamed Kacimi, Hicham Lasri, Marcus Malte, Karim Miské, Mohamed Nedali, Rebel Spirit, Sapho et Dominique Wolton.

La séance d’ouverture a été ponctuée par la présentation d’une conférence de Cynthia Fleury et le vernissage de l’exposition collective Jeunesse éternelle, à la Galerie Delacroix.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire