ban600

25 établissements bénéficient d’un projet de réaménagement des centres de classes préparatoires publics

25 établissements bénéficient d’un projet de réaménagement des centres de classes préparatoires publics

Quelque 25 établissements ont bénéficié d’un projet de réaménagement des espaces de vie au niveau des centres de classes préparatoires publics, mené dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique et la Fondation Attijariwafa bank.

Lancé en 2013, Ce projet, a concerné des travaux de réfection des espaces de vie identifiés (sanitaires, plomberie, électricité, dortoirs, peintures, etc) et l’équipement des centres concernés en matériels lourds de cuisine, selon les besoins exprimés, avec comme but de soutenir les filières d’excellence, en contribuant à l’amélioration des conditions de vie des élèves pensionnaires de ces centres, indique un communiqué du ministère de l’Éducation nationale.

Ce projet, clôturé début juillet, s’inscrit dans le cadre du programme global de soutien aux classes préparatoires, développé en 2007 par la Fondation Attijariwafa bank, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique.

Baptisé “Grandes écoles pour tous”, ce programme porte sur l’organisation de semaines de concentration au profit des élèves de classes préparatoires commerciales et scientifiques, pour la préparation optimale aux concours d’accès aux grandes écoles, une action qui a profité, à ce jour, à près de 1.500 bénéficiaires.

Il concerne, également, l’équipement des bibliothèques des centres de classes préparatoires en logiciels de gestion et en ouvrages pour les rendre accessibles à tous les élèves et la prise en charge de la formation des bibliothécaires, et le réaménagement des espaces de vie des centres de classes préparatoires pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des élèves pensionnaires des centres, précise la même source.

La clôture de ce projet a été marquée par une cérémonie, organisée dernièrement au lycée Al Khansaa à Casablanca, un des centres bénéficiaires, sous la présidence du ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad et du président directeur général du groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani et en présence, notamment, du gouverneur de la Préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa, Mohamed Samir El Khamlichi.

Cité par le communiqué, M Hassad a rappelé l’importance de la mise à niveau de l’environnement de travail dans la motivation des élèves, des enseignants et du staff administratif et, par conséquent, son impact sur l’amélioration de la qualité de l’acte d’enseignement-apprentissage.

Pour sa part, M. El Kettani est revenu sur les réalisations et la qualité de ce partenariat public-privé, mettant en relief le positionnement de la Fondation dans le soutien aux classes préparatoires, à travers un programme structuré regroupant plusieurs actions qui ont prouvé leur impact depuis leur lancement.

Cette cérémonie, qui a été l’occasion de valoriser l’impact de ce projet en présence de l’ensemble des contributeurs, a été marquée par une visite de l’ensemble des espaces réaménagés, conclut-on.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire