ban600

La 2ème édition d' »African Business Connect » met le cap sur les marchés rwandais, tanzanien et malgach

La 2ème édition d' »African Business Connect » met le cap sur les marchés rwandais, tanzanien et malgach

La 2ème édition d' »African Business Connect », visant à promouvoir le « Made in Morocco » en Afrique de l’Est et australe à travers des tournées commerciales, a été lancée, lundi, avec pour objectif de prospecter les marchés rwandais, tanzanien et malgache.

Initiée par Maroc export et BMCE Bank of Africa, cette édition représente une opportunité pour les entreprises marocaines de découvrir une nouvelle région à fort potentiel pour leur développement à l’international en s’appuyant sur l’expertise et l’accompagnement des deux établissements, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Ainsi, une de le gation entreprises de 100 ope rateurs publics et prive s de plusieurs secteurs et de diffe rentes tailles ainsi que des repre sentants d’associations professionnelles et des deux organismes organisateurs, fera escale dans les 3 pays programme s dans le cadre de cette 2e me e dition, après une première édition réussie en 2015 au Sénégal et au Mali, précise le communiqué.

Le programme de cette première mission multisectorielle pour le développement business des entreprises marocaines dans cette région à fort potentiel comprend des rencontres BtoB au Rwanda-Kigali (3 avril), en Tanzanie-Dar Es Salam (5 avril) et à Madagascar-Antananarivo (7 avril).

« African Business Connect » est un concept cre e en 2015 par Maroc Export & BMCE Bank of Africa et pour le de veloppement des entreprises marocaines en Afrique a travers une se rie de missions BtoB, de voyages d’affaires, de rencontres commerciales et de missions BtoC organise s re gulie rement dans diffe rents pays africains. D’abord le Rwanda, qui a su maintenir de solides résultats économiques à la faveur, notamment, des secteurs de services et de l’industrie, mais également à sa stabilité politique pour devenir un acteur incontournable de la région avec un climat favorable pour les affaires.

L’économie de la Tanzanie, quant à elle, continue d’afficher de solides performances avec un taux de croissance de 7 %, tendance due tant au dynamisme provoqué par les vastes projets en infrastructures qu’au contexte politique stable dont jouit le pays.

Pour ce qui est de Madagascar, après un ralentissement de sa croissance économique, une reprise des IDE est prévue aussi bien dans le tourisme que dans l’industrie grâce au retour à une quasi-stabilité politique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire