ban600

La 2ème édition du Festival international Ibn Battouta : une consécration du rôle du voyage dans la promotion de la paix

La 2ème édition du Festival international Ibn Battouta : une consécration du rôle du voyage dans la promotion de la paix

Le Festival international Ibn Battouta, qui se tiendra du 09 au 12 novembre à Tanger, propose cette année une programmation spéciale consacrant le rôle du voyage dans la promotion de la paix et de la tolérance.

Placée sous le thème « Les voyageurs, des ambassadeurs de la paix », cette 2ème édition, qui intervient dans un contexte mondial en pleine turbulence et instabilité, prévoit un programme aussi riche que diversifié, invitant les festivaliers et les amateurs du voyage, de l’art et de l’exploration à découvrir l’héritage culturel et historique du Royaume, qui a su préserver et diffuser au fil des siècles les valeurs de la paix et de la coexistence.

En faisant escale dans la cité natale du célèbre voyageur marocain Ibn Batouta, cette manifestation humaine et historique ambitionne de faire valoir les travaux de cet illustre explorateur du 14ème siècle, qui est parti en pèlerinage à la Mecque pour ne rentrer que vingt-huit ans plus tard.

Durant son périple, Ibn Battouta avait sillonné plusieurs villes du Moyen Orient, exploré la Turquie, l’Iran, l’Inde et la Chine, avant de revenir en Afrique noire, pour faire le trajet de Tombouctou (Mali) jusqu’à l’ancien territoire du Khanat bulgare de la Volga (Bulgarie), avec pour mission la diffusion de son message de tolérance et de cohabitation entre les peuples et les religions.

Organisé à l’initiative de l’Association marocaine d’Ibn Battouta, cet événement ambitionne aussi de mettre en avant le patrimoine culturel et immatériel de la ville de Tanger, située sur le détroit de Gibraltar, au carrefour de l’Afrique, l’Europe, la Méditerranée et l’Atlantique, ce qui en fait un trait d’union entre les cultures et les civilisations.

Lors de cette édition, les Tangérois auront rendez-vous avec deux expositions de manuscrits rares et de documents historiques datant de l’époque d’Ibn Battouta, qui incarnent le lien indéfectible entre le nord et le sud du Royaume et illustrent la richesse culturelle et historique des régions sahariennes et leur éternel attachement aux sultans marocains.

L’exposition principale, qui sera présentée pour la première fois par l’héritier de la bibliothèque du grand lettre « Abdel Baqi Sibaouaih » au Centre culturel Ahmed Boukmakh, permettra au grand public d’approcher ce trésor de documents jamais dévoilé, datant d’environ 10 siècles et mettant en relief la marocanité du Sahara et la diversité culturelle des tribus sahariennes et leur solide attachement au Royaume.

La deuxième exposition sera organisée, en partenariat avec l’artiste marocain Younes Cheikh Ali, qui présentera des manuscrits uniques sur le grand voyageur Ibn Battouta, ambassadeur marocain de la paix, la tolérance, l’histoire et le patrimoine marocain.

Au programme de cette édition figurent également plusieurs rencontres scientifiques, des expositions d’art plastique et une soirée arabo-adalouse pour célébrer la paix ainsi qu’une pièce théâtrale intitulée : « Le terrorisme à la porte« , qui sera interprétée à la salle Beckett par « Zaal et Khadra« , un groupe d’acteurs provenant de la Jordanie.

Le programme comprend également une série de conférences portant notamment sur « L’eau et l’homme : paix et coexistence », « L’héritage d’Ibn Battouta », « L’image du Golfe Arabique à travers le voyage d’Ibn Battouta », « Le voyage pour la découverte de soi » ainsi qu’une conférence animée par Ali Sedjari sous le thème : « le Vivre ensemble dans un monde en rupture de dialogue : quel rôle pour la culture et l’interculturalité ».

A ces conférences s’ajoutent aussi un symposium international sous le thème « le voyage entre le monde arabe et l’Amérique latine: une opportunité d’explorer le futur de la coopération internationale », initié par le Conseil des relations arabes avec l’Amérique latine et l’Organisation des Caraïbes (CARLAC), une rencontre sur « l’immigration et l’intégration des arabes au Mexique », organisée par l’ambassade mexicaine au Maroc ainsi qu’une conférence sous le thème « entre les écrits et la vie du grand écrivain espagnol Juan Goytisolo », organisée à l’initiative de la Maison d’édition les infréquentables.

Les festivaliers auront également droit à de nombreux concerts musicaux animés par des artistes marocains et étrangers de renom, qui se réuniront pour exprimer leur attachement aux valeurs de la paix et de la tolérance véhiculées par les récits d’Ibn Batouta.

Fondée en 2015, l’Association marocaine Ibn Batouta est la première association qui œuvre à promouvoir le personnage d’ « Ibn Batouta », son message de tolérance et ses écrits. Elle s’assigne également pour objectif d’accompagner le projet « Tanger Métropole » sur les plans culturel et touristique et de promouvoir le patrimoine historique et culturel de la ville.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire