ban600

Yassir Znagui dément une prétendue photographie du Souverain au Qatar, la qualifiant de « grotesque montage »

Yassir Znagui dément une prétendue photographie du Souverain au Qatar, la qualifiant de « grotesque montage »

La ficelle est trop grosse pour ne pas nous inciter à une exigeante prudente : la photo qui « viruse » sur les sites et réseaux représentant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une écharpe- banderole dans les deux mains, sur laquelle est écrit ce slogan : « Vous avez le monde et nous avons Tamim »  ( Emir de Qatar) est tout simplement un grossier montage. Il ne trompe pas, tant il s’inspire du mensonge et de la manipulation.

Yassir Zenagui, conseiller du Souverain, a vite réagi à cette manipulation – inspirée d’on ne sait quel diabolique et triste esprit – pour y apporter le démenti le plus catégorique et le plus formel. Notre confrère www.le360.ma qui, le tout premier, a publié le démenti du conseiller royal, indique que ce dernier a affirmé : « On est étonné par cette image, car il s’agit bel et bien d’une image et non d’une photographie. C’est un grotesque montage. L’inscription est supposée s’adresser aux pays qui établissent le blocus autour du Qatar ».

Et d’ajouter : « J’ai été présent à côté de Sa Majesté pendant tous ses déplacements et à aucun moment il n’a tenu ou ne s’est photographié avec une écharpe ». Il faut rappeler par ailleurs que, aussitôt la photo publiée sur des sites, un buzz s’est amplifié et répandu comme tout ce qui touche aux photographies du Souverain. Cela dit, la visite que Sa Majesté le Roi effectue successivement aux Emirats arabes unis et à Qatar, illustrant la profondeur des relations fraternelles entre le Souverain et les chefs d’Etat des pays frères du Golfe, ne manque pas de susciter un vif intérêt des peuples. Les activités qu’il déploie par ailleurs dans le cadre de cette double visite, officielle ou officieuse, demeurent suivies avec admiration. Quant à poser avec une écharpe sur laquelle est inscrite une phrase aussi provocatrice et dénuée de tout bon sens, il n’y a qu’un pas que le Roi n’a jamais franchi et ne franchira jamais.

Il reste que Sa Majesté le Roi, qui a tenu à observer une neutralité stricto sensu depuis le déclenchement de la crise le 5 juin dernier, entre l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unies, Bahrein, l’Egypte et Qatar, ne s’est aucunement prêté au jeu de la photo de ce style qui suggère plutôt une volonté de nuire aux relations fraternelles entre le Maroc et les quatre Etats opposés à Qatar.

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire