ban600

La 72è AGNU a mis en relief la stature du Maroc en tant que partenaire écouté et respecté dans le concert des nations sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi

La 72è AGNU a mis en relief la stature du Maroc en tant que partenaire écouté et respecté dans le concert des nations sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi

La stature du Maroc en tant que partenaire écouté et respecté dans le concert des nations, fort du leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été mise en avant lors de la 72ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, a souligné, vendredi à New York, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita. 

“Grâce à l’impulsion donnée par Sa Majesté le Roi à l’action diplomatique du Maroc et à l’implication personnelle du Souverain, le Royaume a pu renforcer sa présence dans le continent africain, diversifié ses partenaires et consolidé ses partenariats traditionnels”, a affirmé M. Bourita dans une déclaration à la presse.

“Conformément aux Très Hautes Instructions Royales, la délégation marocaine a tenu en marge de cette session une quarantaine de rencontres bilatérales avec des pays africains, arabes, asiatiques, latino-américains, des Caraïbes et du Pacifique”, a fait savoir le ministre.

La participation marocaine à la 72ème Assemblée générale de l’ONU a permis de dégager trois grandes conclusions, a précisé M. Bourita. Il s’agit d’abord, a-t-il dit, d’une “très grande appréciation de l’action et du rôle de Sa Majesté le Roi et de la crédibilité de l’action Royale aux niveaux régional et international. Deuxièmement, le Maroc a conforté sa position de partenaire sollicité et recherché par des pays lointains en Amérique latine, en Amérique centrale et en Asie, qui souhaitent renforcer le partenariat avec le Royaume”.

En troisième lieu, les réunions en marge de ce rendez-vous international ont permis d’identifier “des axes de coopération novateurs avec les différents partenaires”, s’est réjoui le ministre.

Par ailleurs, a poursuivi M. Bourita, au cours des différentes rencontres, et compte tenu de sa présidence du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF), de sa présidence du Forum mondial pour la migration et le développement, et de sa présidence de la COP22, “le Maroc a été un acteur écouté grâce à ses positions mesurées, mais grâce également à son rôle apprécié”.

S’arrêtant sur la réunion du GCTF, le ministre a rappelé que vu la “grande appréciation de la démarche Royale dans la lutte contre le terrorisme, le Maroc a été reconduit à la présidence de ce Forum pour deux ans”.

Etant donné son apport notable à la résolution des questions qui interpellent la communauté internationale, le Maroc a participé à plusieurs réunions restreintes en marge de l’Assemblée générale, notamment la réunion de la coalition anti-Daesh, et la réunion sur la réforme des Nations Unies, mais aussi à des réunions sur la Libye et sur l’utilisation par les réseaux terroristes des nouvelles technologies de l’information.

“Dans toutes ces enceintes, l’expérience marocaine a été présentée, et l’action du Maroc dans ces domaines a été saluée par les différents participants”, s’est félicité M. Bourita.

Il a, en outre, fait remarquer que les dîners et les déjeuners respectivement avec les pays africains et caribéens et les pays du Pacifique ont été l’occasion de “démontrer que le Maroc est solidaire même avec les pays lointains géographiquement”.

M. Bourita a souligné que la question du Sahara marocain a été présente dans l’ensemble des entretiens bilatéraux, ainsi qu’avec le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres.

Ces discussions ont été l’opportunité de “réitérer la position claire du Maroc en faveur d’une solution négociée à ce différend régional artificiel, une solution qui respecte l’intégrité territoriale du Royaume et son unité nationale, et qui est basée sur l’Initiative marocaine d’autonomie, saluée par la communauté internationale, et mentionnée dans les différentes résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU”.

Le ministre a noté que la délégation marocaine a également rencontré plusieurs Chefs d’Etat, africains en particulier, pour transmettre des messages verbaux de Sa Majesté le Roi, relatifs à la nouvelle politique africaine qui a été menée au cours des dernières années par le Royaume.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire