ban600

Le 7ème art marocain à l’affiche au 46ème Festival du nouveau cinéma de Montréal

Le 7ème art marocain à l’affiche au 46ème Festival du nouveau cinéma de Montréal

Le 7ème art marocain sera à l’affiche à l’occasion de la 46ème édition du Festival du nouveau cinéma de Montréal, qui se déroule du 4 au 15 octobre, à travers la présentation de quatre productions cinématographiques marocaines, a annoncé le Centre culturel marocain « Dar Al Maghrib ».

En s’associant cette année à ce grand rendez-vous culturel et artistique, qui présentera aux cinéphiles près de 400 œuvres cinématographiques représentant 68 pays, « Dar Al Maghrib » offrira au public l’occasion de visualiser quatre nouveaux films marocains.

Il s’agit de « Headbang Lullaby » de Hicham Lasri, « House in the Fields » de Tala Hadid, « Sans Bruits, les figurants du désert » du collectif MML (Michal Madracki, Maciej Madracki et Gilles Lepore) et « Volubilis » de Faouzi Bensaidi.

Le film de Faouzi Bensaidi sera en compétition dans le cadre de ce 46ème Festival dans la section « Panorama international », au même titre que celui de Hicham Lasri, alors que le documentaire de Tala Hadid sera dans la compétition internationale.

A travers ce partenariat avec le Festival du nouveau cinéma de Montréal, le Centre culturel marocain « Dar Al Maghrib » vise à faire connaître les grandes réalisations du 7ème art marocain au public québécois et canadien et plus particulièrement à la communauté marocaine du Canada et aux autres communautés établies dans ce pays nord-américain.

Le Centre culturel ambitionne aussi, à travers la projection de ces quatre films lors de cette manifestation, de contribuer à la création de ponts culturels entre le Maroc et le Canada et de mieux positionner le cinéma du Royaume en Amérique du Nord.

Le Festival du nouveau cinéma se tient depuis 1971 à Montréal. Il est dédié au développement et à la diffusion des nouvelles tendances dans le domaine du cinéma et des nouveaux médias. Il favorise aussi le développement du cinéma d’auteur et de la création numérique.

Le Festival, qui se veut un espace de diffusion et de valorisation de films et d’oeuvres en réalité virtuelle d’ici et d’ailleurs, est également un lieu de rencontre et de partage entre les cinéastes et le grand public.

Selon ses organisateurs, chaque édition est « l’occasion de vivre ensemble, autour des films choisis par les programmateurs, cette passion qui nous anime tous: celle du cinéma ».

Ils ont, en outre, affirmé que les onze jours du Festival sont conçus comme « des lieux privilégiés où peuvent se réunir et discuter, en toute simplicité, le public et les créateurs, les cinéphiles et les professionnels ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire