ban600

Aucun abus sécuritaire n’a été enregistré tout au long des manifestations dans la province d’Al Hoceima

Aucun abus sécuritaire n’a été enregistré tout au long des manifestations dans la province d’Al Hoceima

Aucun abus sécuritaire n’a été enregistré tout au long des manifestations dans la province d’Al Hoceima, qui durent depuis sept mois, a affirmé mardi le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. En réponse à une question à la Chambre des Conseillers sur “les évènements que connaît la ville d’Al Hoceima et l’approche gouvernementale pour gérer les contestations sociales et économiques”, M. Laftit a souligné que rien “ne prouve que les forces publiques ont eu recours, ne serait-ce qu’une seule fois durant leurs interventions, à une méthode répressive, et ce malgré les conditions extrêmement difficiles dans lesquelles elles exercent, sous la pression et les jets de pierres”.

Toutes les formes de protestations ont été menées dans cette province pendant sept mois et “il n’y a eu aucune intervention sécuritaire, mais au contraire toutes les voix ont été écoutées et des visites de terrain ont eu lieu en vue d’ouvrir le dialogue sur les revendications des manifestants”, a insisté le ministre.

Il a aussi indiqué que les projets de développement en cours de réalisation répondent directement à 90% de ces revendications.

Tout en reconnaissant un retard dans la mise en œuvre des projets programmés dans la province, M. Laftit a relevé que le travail est mené nuit et jour pour rattraper ce retard, réitérant son engagement à parachever le programme “Al Hoceima: Manarat Al Moutawassit” (La ville phare de la Méditerranée) vers la fin de 2017.

Aucune approche sécuritaire n’est mise en œuvre dans le traitement des évènements d’Al Hoceima, mais plutôt une approche participative visant à assurer un avenir meilleur pour les habitants de la province, a-t-il ajouté, notant que dans le cas où une intervention des forces publiques en dehors du cadre de la loi est enregistrée, une enquête pourra être ouverte à cet effet.

L’objectif aujourd’hui est de trouver des solutions efficaces aux problématiques posées, de manière à aller de l’avant dans le processus de développement dans lequel s’est engagé le Maroc, a poursuivi le ministre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire