ban600
Voeux

Appel à Rabat à introduire les questions de lutte contre la violence dans les plans de développement

Appel à Rabat à introduire les questions de lutte contre la violence dans les plans de développement

Les participants à la 15-ème campagne nationale de lutte contre la violence à l'égard des femmes ont appelé à l'introduction des questions de lutte contre la violence dans les plans de développement et à la mise en œuvre des instances d'équité, d'égalité des chances et de l'approche genre, en appuyant leurs actions pour lutter contre la violence à l'égard des femmes dans les espaces publics et pour élaborer des rapports relatifs à ce sujet.

Dans un document intitulé "Déclaration de Rabat", rendu public jeudi et couronnant cette campagne organisée du 24 novembre au 20 décembre, par le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social, sous le thème "Tous contre la violence… Dénoncez-la", ont insisté sur l'engagement collectif pour déployer tous les efforts et mobiliser toutes les ressources, afin de lutter contre ce phénomène selon une approche globale, portant sur des mesures répressives et préventives.

Ils ont également appelé à l'introduction des indicateurs relatifs à la lutte contre la violence à l'égard des femmes dans les cahiers de charges relatifs au transport public, l'encouragement des sociétés du secteur privé et leur implication dans les efforts visant la lutte contre la violence à l'encontre des femmes dans les espaces publics et les lieux de travail et la mobilisation de tous les moyens possibles afin de faciliter la participation des hommes et des jeunes dans la lutte contre la violence dans les quartiers et les encourager à utiliser de nouvelles méthodes novatrices pour sensibiliser à l'importance de cette question, à travers le sport, le théâtre et l’art.

L'organisation d'activités conjointes pour la promotion de la culture du respect des droits des femmes, la promotion de la prise de conscience autour des dangers sociaux de la violation des droits des femmes et la coopération pour diagnostiquer et catégoriser la violence à l'égard des femmes, figurent également parmi les recommandations de la Déclaration de Rabat.

S'exprimant lors de la rencontre de clôture de cette campagne, tenue à Rabat, la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui a souligné que par leur implication, les conseils locaux, les associations de la société civile et les médias ont contribué à la réussite de cette campagne, qui avait comme objectifs d'approfondir le débat autour de la violence à l'égard des femmes dans les espaces publics et d'élaborer des programmes d'action régionaux, en plus de l'organisation de conférences nationales et régionales et la diffusion de spots publicitaires.

De son côté, le président du Conseil de la ville de Rabat, Mohamed Seddiki a souligné que la lutte contre ce phénomène nécessite la synergie des efforts de l'ensemble des composantes de la société, dont les autorités gouvernementales, les élus locaux et les organisations non gouvernementales, ajoutant que le Conseil appui les associations actives dans ce domaine.

Cette campagne s'assigne pour objectifs d'animer le débat sur la violence à l'égard des femmes dans les lieux publics, d'analyser le comportement de l'auteur de la violence et la réaction des témoins et d'impliquer les citoyens dans la proposition de solutions pratiques pour réduire la violence, en sensibilisant toutes les catégories sociales aux répercussions de ce fléau.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire