ban600

Avortement d’un plan terroriste visant à porter atteinte à la sécurité du Royaume par le démantèlement d’une cellule de 11 membres de Daech

Avortement d’un plan terroriste visant à porter atteinte à la sécurité du Royaume par le démantèlement d’une cellule de 11 membres de Daech

Le Bureau central d’investigations judiciaires, relevant de la direction générale de la surveillance du territoire national, a réussi à avorter un plan terroriste, visant à porter atteinte à la sécurité et la stabilité du Royaume et à semer la panique chez les citoyens, par le démantèlement ce samedi d’une cellule terroriste de 11 éléments partisans de Daech qui s’activent à Fès, Meknès, Khouribga, Casablanca, Zaouiat Cheikh, Sidi Bennour, Demnate et Sidi Hrazem.

Le ministère de l’Intérieur indique dans un communiqué que cette opération a permis l’arrestation du cerveau de ce réseau terroriste et un de ses partenaires dans une « planque sûre » à Fès, où il a été procédé à la saisie d’armes à feu (trois pistolets et deux fusils de chasse), d’une quantité importante de munitions, de petites bonbonnes de gaz butane, de bombes lacrymogènes, d’une grande quantité de liquide suspect, de produits chimiques susceptibles d’être utilisés dans la préparation des explosifs et de deux gilets destinés à la fabrication de ceintures explosives.

La saisie a porté également sur des fils électriques, des clous et des sacs comportant des pesticides toxiques, quatre extincteurs, des bâtons électriques et télescopiques, des appareils de télécommunication, plusieurs équipements électriques, des armes blanches de différentes tailles, outre des menottes plastiques et des sommes d’argent. Tous ces produits suspects seront soumis à l’expertise au laboratoire de la police scientifique et technique pour déterminer leur nature, précise le communiqué.

L’opération s’est soldée aussi par la saisie d’une voiture suspecte près de la planque sûre, propriété d’un des membres de la cellule, contenant des produits suspects qui seront identifiés par la police scientifique et technique, fait savoir le ministère.

Les membres de cette cellule, souligne la même source, avaient planifié des opérations terroristes très dangereuses qui devaient prendre pour cible des sites sensibles à l’instigation de coordonnateurs d’une des branches de Daech. L’aspect dangereux de cette cellule réside dans la grande expertise accumulée par l’un de ses membres dans la fabrication d’explosifs et d’engins piégés.

Cette opération sécuritaire proactive confirme encore une fois les répercussions dangereuses de l’appareil de propagande de l’organisation dite « Etat islamique », qui ne cesse d’inciter ses partisans à intensifier les attaques terroristes hors des zones de son influence, après avoir perdu beaucoup de terrain sur la scène syro-irakienne.

Les suspects seront traduits à la justice aussitôt terminée l’enquête qui se poursuit sous la supervision du parquet, conclut le ministère de l’Intérieur.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire