ban600

BMCI: Le RNPG boosté par la baisse du coût du risque en 2017

BMCI: Le RNPG boosté par la baisse du coût du risque en 2017

Profitant de la baisse de 10,3% du coût du risque à 524,1 millions de dirhams (MDH), la Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) réalise en 2017 un résultat net part du Groupe (RNPG) en appréciation de 26,8% à 547,1 MDH.

Le produit net bancaire (PNB) consolidé baisse, lui, de 1,3% à 3,01 milliards de dirhams (MMDH), relèvent les analystes de BMCE Capital Bourse à l’occasion de la publication des résultats 2017 de la filiale du Groupe BNP, notant qu’hors l’effet exceptionnel de 2016 de la démutualisation de la Bourse de Casablanca, le PNB de BMCI ressort quasi-stable (-0,2%).

Cette évolution inclut un repli de 2,5% de la marge d’intérêt à 2,4 MMDH, une hausse de 2,8% de la marge sur commissions à 482,6 MDH et une appréciation de 11,1% du résultat sur opérations de marché à 213,6 MDH, ont-ils indiqué, relevant qu’en social, le PNB affiche un repli de 4,7% à 2,7 MMDH. Par pôle d’activité, le PNB est généré à raison de 91,7% par la Banque de détail, de 3,2% par les sociétés de financement spécialisées, de 2,1% par la Banque offshore et de 1% par les sociétés de gestion d’actifs, ont-ils fait remarquer.

Pour leur part, les charges générales d’exploitation ressortent en quasi-stagnation (-0,2%) à 1,6 MMDH, pour un coefficient d’exploitation en hausse de 0,6 points à 52,6%. Dans ces conditions, le résultat brut d’exploitation (RBE) régresse de 2,4% à 1,43 MMDH, tandis que le résultat net (RN) social affiche un bond de 81,9% à 487 MDH, généré à hauteur de 88,4% par la Banque de détail, suivie de la Banque Offshore avec une contribution de 4,7%.

>>Lire aussi : OCP: Le mastodonte conforte sa position de leader

Au terme de l’année 2017, les dépôts consolidés de BMCI s’apprécient de 2,8% à 43,4 MMDH, générés à hauteur de 98,1% par l’activité sociale, poursuit la même source. Cette croissance s’explique principalement par la hausse de 43,4% à 3,9 MMDH des dépôts à terme (DAT), atténuée par la baisse de 1,2% des comptes d’épargne à 8,1 MMDH et de 13,5% des autres comptes créditeurs à 1,5 MMDH. Les ressources non rémunérées représentent ainsi 71,6% des dépôts.

En parallèle, les crédits octroyés ressortent en légère baisse de 0,5% à 49,6 MMDH, dont 77,7% provenant de l’activité sociale.  Cette évolution intègre une régression de 6,6% à 12,8 MMDH des crédits de trésorerie et à la consommation, de 2% des crédits immobiliers à 14,5 MMDH et de 14,6% des autres crédits à 1,7 MMDH, compensée par une hausse de 5,5% à 9,6 MMDH des crédits à l’équipement.

En conséquence, le taux de transformation consolidé se fixe à 102,3% (-3,9 points). De son côté, l’actif financier à la juste valeur par résultat recule de 4,8% 471,7 MDH, tandis que les actifs financiers disponibles à la vente s’améliorent de 16,1% à 8,4 MMDH.

Côté contentieux, les analystes de BMCE Capital Bourse soulignent un allègement de 1,8% des créances en souffrance brutes de BMCI à 6,2 MMDH, soit un taux de contentieux de 14,3% (-0,1 point). Les provisions qui s’y rapportent progressent, elles, de 6% à 5 MMDH, établissant le taux de provisionnement à 79,8% (+5,8 points), ont-ils noté

En termes de ratios réglementaires, le ratio de solvabilité ressort à 13,5% tandis que le ratio de liquidité s’établit à 117%. Par ailleurs, la Banque devrait, selon le Management, annoncer ultérieurement le niveau de distribution des dividendes à opérer au titre de l’exercice 2017.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire