ban600

Brahim Benjelloun à la signature à Lâayoune du partenariat entrepreneurial BMCE Bank-CFCIM : « Nous chérissons l’entreprise »

Brahim Benjelloun à la signature à Lâayoune du partenariat entrepreneurial BMCE Bank-CFCIM : « Nous chérissons l’entreprise »

Le 12 novembre dernier, la ville de Lâayoune a abrité une importante cérémonie de signature de convention de partenariat entre BMCE Bank of Africa et la Chambre française de commerce et d’industrie u Maroc (CFCIM).

Une cérémonie à laquelle ont pris part, entre autres le Wali, des chefs d’entreprises, des personnalités diverses. A cette occasion Brahim Benjelloun Touimi, Directeur et Administrateur général et Président de Bank of Africa a prononcé l’intervention suivante :

« Si nous signons aujourd’hui une convention entre la Chambre Française de Commerce et d’Industrie au Maroc et la Banque Marocaine du Commerce Extérieur – BMCE Bank of Africa – c’est parce que nous avons des valeurs en partage.

D’abord, et vous l’avez dit M. Le Wali, des valeurs entre la France et le Maroc, et quels que soient les classements que l’on peut dire, de premier ou de second partenaire, premier investisseur ou pas, je suis sûr que si l’on interrogeait les marocains par rapport au pays européen qui est le plus proche de leur esprit et de leur cœur, ils répondraient invariablement que c’est la France. Nous avons des valeurs en partage et des convictions dans les valeurs que sont la démocratie, l’universalité…

C’est également l’histoire, lorsqu’il y eut du sang versé, commun, sur les champs de bataille. Nous avons aussi une langue en partage, le français étant, ici au Maroc, la langue des affaires. Pour notre part, lorsque nous rayonnons à travers le monde, notamment en Afrique subsaharienne, nous le faisons souvent en français. Nous sommes, à ce titre, des vecteurs de la francophonie.

Nous avons également, entre la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, et la BMCE Bank Of Africa, des valeurs en partage. En premier lieu, tel que je le conçois, nous, deux partenaires, croyons dans l’entreprise et l’entrepreneuriat comme véritable source de création de valeurs et d’emplois. Tous les deux, me semble-t-il, prônons l’ouverture de l’économie du Royaume sur son environnement international, dont l’Europe, et la France y étant à cet égard la tête de pont, et en même temps l’ouverture de l’économie marocaine sur l’Afrique subsaharienne, avec le Sahara. Vous y avez fait référence M. Le Wali au travers de la présence de Sa Majesté le Roi l’année dernière. Il a, en effet, évoqué le Sahara comme la continuité territoriale, la tête de pont naturelle du Maroc vers l’Afrique subsaharienne.

Nous prônons aussi l’ouverture de l’entreprise sur son environnement, sur le commerce extérieur, sur l’Afrique subsaharienne, sans doute au nom d’une triangulation, qui serait celle de la France, du Maroc et de l’Afrique.

A cet effet, les deux partenaires semblent vouloir contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise, par la formation – comme nous le verrons plus tard à travers la présentation de M. Hassan Belatik avec mention de l’ensemble des domaines de ce partenariat –, par l’intelligence économique et par la prospection et la conquête de partenaires au-delà de l’export et de l’importation, à savoir l’investissement.

Dès lors, l’ensemble des domaines qui seront évoqués aujourd’hui – Club PME, Observatoire de l’Entrepreneuriat, Centre d’Expertise et de l’Entrepreneuriat, ou peut-être au niveau de la Chambre de Commerce, ce serait tous les centres de formation, le CEFOR… –, doit être compris et appréhendé à l’aune de cet alignement stratégique.

Ces valeurs et ces convictions qui fondent cet alignement stratégique, se trouvent en fait dans l’ADN de BMCE Bank of Africa, ainsi que dans son identité et sa raison sociale.

Sur un ton plus léger, mais avec conviction, la Banque Marocaine du Commerce Extérieur – BMCE – c’est également la Banque Marocaine qui chérit l’Entrepreneuriat, BMCE. C’est la Banque qui Mobilise les Compétences pour les Entreprises, c’est également BMCE. C’est enfin la Banque qui Mentore et qui est Créatrice d’Entreprises. C’est aussi ça la BMCE.

Nous faisons tout cela au nom de la bienveillance, bienveillance vis-à-vis de nos clients, de leurs intérêts authentiques, dans l’intérêt également des territoires sur lesquels nous exerçons – j’ai le privilège de présider Bank Of Africa – et c’est exactement cette même philosophie qui nous anime.

Donc Bienveillance, c’est la lettre B. Nous sommes au service d’une multiplicité de pays. Nous sommes multi-africains, multi-métiers, ce serait la lettre M. Nous sommes également centrés sur le client, au service de ses besoins et de ses projets, ce serait la lettre C. Et nous sommes également respectueux de l’environnement dans son acception habituelle, mais aussi dans l’environnement politique et social, parce que nous sommes porteurs de la responsabilité sociale et entreprise.

Vous voyez, la Banque Marocaine qui Chérit l’Entreprise, la Banque Marocaine qui Mobilise les Compétences en Entreprise, la Banque Marocaine qui Mentore et qui est Créatrice d’Entreprises, la banque de la Bienveillance, la banque Multi-métiers, la banque qui est centrée sur le Client, la banque qui est axé sur l’Environnement, c’est BMCE ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire