ban600

Campagne de dépistage du « SIDA » au profit des détenus de la prison locale de Tétouan

Campagne de dépistage du « SIDA » au profit des détenus de la prison locale de Tétouan

Une campagne de sensibilisation et de dépistage du SIDA a été organisée, mardi à l’initiative de la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), au profit d’environ 200 détenus de la prison locale de Tétouan 2.

Placée sous le signe « Zéro stigmatisation, 100% dignité humaine », cette initiative, organisée en partenariat avec le ministère de la Santé, s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation et de dépistage du SIDA, au profit des détenus de 62 établissements pénitentiaires, soit 80% de la population carcérale.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la prison locale, Hafa Abdelilah, a souligné que cet établissement pénitentiaire est la première étape de cette campagne nationale qui va s’étendre par la suite à d’autres établissements pénitentiaires du Royaume.

Cette campagne de dépistage a été précédée par un atelier de sensibilisation au profit d’environ 50 détenues, sur les modes de transmission du sida, les nouveaux traitements disponibles et les moyens de prévention, en vue de les inciter à se faire dépister du VIH, a-t-il précisé, notant que cette campagne profitera à tous les établissements pénitentiaires de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Selon Dr Regragui Mouna, médecin affectée à la division de l’action sanitaire au sein de la DGAPR, la campagne nationale de dépistage du SIDA au profit des détenus, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA 2017, vise à sensibiliser davantage la population carcérale quant à ce fléau, préserver la dignité et les droits des personnes vivant avec ce virus et à améliorer l’accès aux services de soins et de prévention.

« Tous les cas dépistés positifs sont immédiatement pris en charge par les structures du ministère de la Santé pour recevoir les traitements nécessaires, en plus d’un accompagnement psycho-social », a-t-elle fait savoir.

Cette campagne nationale se poursuivra jusqu’au 27 décembre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire