ban600

Casa Festival : plus d’1,5 million de spectateurs pour une édition haute en couleurs qui a réconcilié les Casablancais avec leur ville !

Casa Festival : plus d’1,5 million de spectateurs pour une édition haute en couleurs qui a réconcilié les Casablancais avec leur ville !

Clôturé en apothéose avec une création magistrale, qui a célébré le dynamisme de Casablanca et révélé un hymne spécialement conçu pour la ville, le Casa Festival, organisé du 6 au 15 juillet après plusieurs années d’absence, a connu une véritable consécration avec une fréquentation de plus d’1,5 million de festivaliers et la participation de 500 artistes tout au long des 10 jours qu’a duré la manifestation. Cette réussite, qui traduit le succès de la démarche d’attractivité Wecasablanca, a permis de réconcilier les Casablancais avec leur ville à travers un événement gratuit qui a animé les 16 arrondissements de la métropole. Au programme : des concerts et des spectacles au cours desquels les citoyens, toutes générations confondues, se sont réappropriés les espaces publics.

 Véritable vitrine de la ville, Casa Festival s’est imposé comme un événement culturel, désormais incontournable à Casablanca, qui a permis de renforcer la fierté de ses habitants grâce à sa programmation de qualité qui a couvert tous les champs de la création artistique. Les chiffres en témoignent : 36 concerts sur trois scènes à El Hank, Ain Sebaa et la place des Nations Unies, une création originale qui a célébré Casablanca avec la participation de 186 artistes nationaux et internationaux ainsi qu’une vingtaine d’événements qui ont mis à l’honneur la danse, les arts vivants, le street-art, le gaming ou encore le cinéma dans différents arrondissements de la ville : Sidi Belyout, Anfa, Maarif, Mers Sultan, El Fida, Roches Noirs, Hay Mohammadi, Ain Sebâa, Sidi Bernoussi, Sidi Moumen, Moulay Rachid, Sidi Othmane, Ben M’Sik, Sbata, Ain Chock, Hay Hassani.

 Cette articulation unique entre la culture, les arts et l’histoire de la métropole ont fait de Casa Festival un événement véritablement ouvert, accessible et populaire, offrant au public l’opportunité d’être véritablement un acteur et pas seulement un spectateur. Comme lors de We Dance, le flashmob organisé sur la place Mohammed V, ou des NRJ Games, qui ont réuni toute la communauté marocaine de l’E-sport au complexe Mohammed V.

 Véritable moment de liesse populaire, le Casa Festival a pleinement réussi son pari : proposer au public une nouvelle identité visuelle, un nouveau positionnement et un nouveau concept qui différencient l’événement des autres festivals. Le logo de la manifestation a ainsi été choisi suite au lancement d’un concours Facebook de trois semaines, à l’issue duquel huit pistes créatives ont été soumises au vote des internautes. Avec sa signature “Carrefour des arts rencontre des cultures”, le Casa Festival s’est aussi imposé comme un événement dédié à tous les arts et destiné à célébrer le melting-pot culturel de la ville, enrichir son offre culturelle et de loisirs et fédérer tous les publics.

 Cet engagement en faveur de toutes les pratiques culturelles s’est axé autour de trois terrains d’expression : Casa Créative avec la comédie musicale sur Casablanca et la chanson du festival Hna Casablanca ; Casa Concerts avec une programmation éclectique de chanteurs et musiciens nationaux et internationaux, en phase avec la diversité culturelle de la ville ; Casa Arts avec des shows un peu partout à Casablanca alliant le théâtre de rue, street-art, cirque, acrobaties, 7e Art.

 Si le Casa Festival a été ovationné par le public, il a également été plébiscité par les artistes dont un grand nombre sont originaires de Casablanca. Au cours de leurs conférences de presse, pendant leurs interviews et sur les réseaux sociaux, beaucoup ont évoqué l’importance de se produire dans la ville qui a fait leur succès, à l’image de Don Bigg, Settati ou encore French Montana.

 Pour son grand retour, le Casa Festival a enfin proposé une qualité technique inédite, avec plus de 120 techniciens, et une organisation qui a répondu aux standards internationaux les plus stricts et aux meilleures conditions de sécurité, tant pour les artistes que pour les festivaliers.

A l’année prochaine !

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire