ban600
Voeux

Casablanca : la FANAREM plaide pour une meilleure prise en charge des retraités

Casablanca : la FANAREM plaide pour une meilleure prise en charge des retraités

La Fédération des associations Nationales des retraités au Maroc (FANAREM) souhaite une amélioration des conditions de vie des retraités marocains. Pour ce faire, elle a appelé, lors de son 3ème congrès, à la création d’un organisme public en charge des retraités.

« Nous avons des retraités qui touchent des pensions de misère et lorsque le mari décède, la veuve n’en perçoit que 50% . Ce n’est pas logique qu’on trouve chez nous une veuve qui touche 200 à 300dh. Alors, nous faisons tout pour améliorer le niveau des pensions et pour et pour cela améliorer le niveau de la couverture médicale », a déclaré le vice-président de la Fédération Mr. Boujemâa Mouji, justifiant la motivation de la FANAREM à œuvrer pour le bonheur des retraités. 

Lors de son 3ème congrès qui s’est tenu le mercredi 21 mars à Casablanca, sous le thème «Pour une solidarité nationale avec le retraité et son soutien pour améliorer ses conditions de vie et l’institutionnalisation de la gestion de ses affaires », les congressistes ont appelé, unanimement, à la création d’un secrétariat d’Etat, d’un Haut-commissariat ou d’une institution publique similaire qui sera chargée de la gestion des affaires des retraités marocains. 

Face à la précarité des conditions de leur vie, la FANAREM n’entend pas lâcher priseCréée en 2005 avec 6 associations, la Fédération en regroupe 36 aujourd’hui et compte en son sein plus de 150.000 membres de tous les secteurs confondus tant du public, du semi-public et du privé.

>>Lire aussi: La réforme des retraites avance sous contrôle

« Notre but était de rassembler les retraités parce qu’avant, quand le retraité quittait son travail, soit il se cloîtrait chez lui, soit il était dans la rue, mais maintenant, on essaie de rassembler ces retraités autour de ces associations », a évoqué Boujemâa Mouji, par ailleurs Président de la Commission Socioculturelle de la FANAREM

Pour atteindre ses objectifs, la fédération intervient « auprès de la première et de la deuxième Chambre, ainsi que de tous les ministères concernés pour améliorer les pensions» de leurs retraités. Elle espère ainsi atteindre entre autres, l’amélioration du niveau de vie à travers la revalorisation de la pension«Nous demandons qu’elle atteigne le niveau du smig »

Le but principal étant d’améliorer la vie actuelle des retraités en leur permettant d’être épanouis et d’avoir accès aux soins de santé après de longues années passées au travail : « Nous faisons tout pour trouver des améliorations dans ce domaine et permettre à tous les retraités qui n’avaient pas de mutuelle et de couverture médicale d’en avoir une. Au sein de la fédération, nous avons une commission socio-culturelle. Nous faisons des sorties, des excursions à l’échelon national ou à l’international ».

>>Lire aussi: Casablanca: Signature d’une convention cadre de coordination entre les caisses de retraites

L’association ambitionne de regrouper l’ensemble des retraités marocains pour mieux défendre leurs intérêts. Pour ce faire, elle lutte pour être présente dans les conseils des caisses de retraite, auxquelles elle n’est toujours pas autorisée, malgré de nombreuses demandes, restées sans suites. Toutefois, lFANAREM n’est pas peu fière de ses acquis : « Nous sommes au 3ème congrès de cette fédération et heureusement, aujourd’hui, le gouvernement sait que le retraité a une fédération qui parle pour lui», s’est réjoui le vice-président, Boujemâa Mouji.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire