ban600

Casablanca: Signature d’un accord pour la réhabilitation de l’étang El Oulfa

Casablanca: Signature d’un accord pour la réhabilitation de l’étang El Oulfa

La Fondation Lydec, la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani et le bureau « Des Paysages-Labib » ont signé, récemment, une convention de partenariat marquant le lancement du projet de réhabilitation de l’étang El Oulfa, situé au quartier Al Firdaous à Casablanca.  

D’une superficie globale de 9 ha, cet espace, anciennement connu sous le nom de « Etang Schneider » et considéré comme l’un des rares lacs urbains du Royaume, recèle de richesses faunistiques et floristiques à préserver et à mettre en valeur

« Cette convention concrétise un engagement partagé entre la Fondation Lydec et la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani en faveur de la préservation de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie des Casablancais », a déclaré, à cette occasion, le président de la Fondation Lydec et directeur général de Lydec, Jean-Pascal Darriet.

Et d’ajouter que « le projet concrétise ainsi la démarche partenariale et de dialogue avec les parties prenantes initiée, il y a deux ans, avec la participation d’acteurs de la société civile et d’experts en développement durable et d’universitaires ».

En vertu de cette convention tripartite, la Fondation Lydec s’engage à apporter son soutien financier pour la réalisation des études paysagères du projet de réhabilitation de l’étang El Oulfa et de ses abords (jardin écologique, berges…).

De son côté, le bureau « Des Paysages-Labib » accomplira lesdites études et proposera un aménagement paysager de la falaise tout en répondant au contexte spécifique du site des points de vue social, climatique et environnemental. Les études porteront aussi sur le réaménagement du jardin de la préfecture, situé entre l’étang et le siège de la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani, ainsi que la création d’un mur de clôture paysager de l’étang.

Dans ce cadre, une étude de diagnostic de l’état écologique de l’étang est en cours. Réalisée par Lydec en partenariat avec l’Université Hassan II de Casablanca, elle a abouti, dans un premier temps fin 2016, à la réalisation d’analyses de la qualité des eaux de l’étang et d’un levé bathymétrique permettant de mesurer la profondeur de l’eau et de déterminer la nature des fonds de l’étang.

Pour la réalisation du projet de réhabilitation de l’étang El Oulfa, Lydec et sa fondation s’appuient également, dans le cadre de leur démarche de dialogue responsable avec les parties prenantes, sur les expertises de la société civile, à travers l’implication de partenaires universitaires, mais aussi associatifs tels que l’Association des Enseignants des sciences de la vie et de la terre et l’Association Recherche action pour le développement durable.

Le projet de réhabilitation de l’étang El Oulfa permettra une revalorisation urbanistique et environnementale de cette zone, en offrant aux riverains et aux habitants de la métropole un espace de vie et de loisirs respectueux de l’environnement, intégrant la protection de la biodiversité, ainsi que la gestion des déchets.

Le projet prend également en compte les dimensions économiques, sociales et sociétales du développement durable. Il prévoit le renforcement des équipements urbanistiques, à travers la mise en place de l’éclairage public et de l’assainissement des eaux usées, l’aménagement d’équipements socio-culturels et sportifs, l’implication des associations locales pour l’animation de l’espace et la création d’un centre d’éducation à l’environnement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire