ban600

Le cerveau russe présumé d’un trafic de cocaïne en Argentine arrêté en Allemagne

Le cerveau russe présumé d’un trafic de cocaïne en Argentine arrêté en Allemagne

Le cerveau russe présumé d'un trafic de cocaïne au sein de l'ambassade de Russie en Argentine, Andreï Kovaltchouk, a été arrêté en Allemagne, a annoncé vendredi la police berlinoise.

"Des unités berlinoises ont arrêté M. Kovaltchouk. Il se trouve actuellement en détention", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police de la capitale. "Des enquêteurs berlinois ont interpellé hier un Russe de 49 ans à Scharmützelsee (près de Berlin) sur la base d'un mandat d'arrêt international russe", a indiqué sur Twitter le parquet général de Berlin.

>>Lire aussi : Un ministre canadien victime d’un cambriolage à Mexico

Il lui est reproché d'avoir constitué "une organisation criminelle ayant pour but le trafic de cocaïne de l'Argentine vers la Russie", a ajouté le parquet général. Andreï Kovaltchouk, qui était en fuite en Allemagne, est soupçonné d'être à la tête d'un trafic de drogue en Argentine où 400 kilos de cocaïne, dissimulés dans 16 valises, avaient été découverts le 13 décembre 2016 sur dénonciation de l'ambassadeur russe Viktor Koronelli dans une école située dans un bâtiment annexe de l'ambassade russe, déclenchant une enquête de longue haleine.

Avant l'interpellation de M. Kovaltchouk, cinq personnes avaient été interpellées dans cette affaire menée conjointement par les polices des deux pays : deux en Argentine et trois en Russie. Parmi les personnes arrêtées à Buenos Aires figure un Russe naturalisé argentin, qui avait intégré la police de la capitale en 2013.,La drogue, "d'une très grande pureté" et d'une valeur "d'environ 50 millions d'euros sur le marché russe", était destinée à la Russie et probablement à l'Allemagne, selon les enquêteurs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire