ban600

CGEM: La priorité sera donnée durant ce dernier trimestre de 2017 à l’amélioration du climat des affaires

CGEM: La priorité sera donnée durant ce dernier trimestre de 2017 à l’amélioration du climat des affaires

La priorité sera donnée durant ce dernier trimestre de 2017, à l’amélioration du climat des affaires, a annoncé mardi soir, à Marrakech, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc de Marrakech-Safi (CGEM MS), Adel Bouhaja.

Il s’agit de la mise en œuvre et de la dynamisation du Comité régional pour l’environnement des affaires dans la région Marrakech-Safi (CREA-MS) afin de permettre à l’entreprise régionale de jouer son rôle comme production de la valeur ajoutée et de la création d’emploi, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à l’occasion de la rentrée économique et social 2017 organisée sous le thème “CGEM Marrakech-Safi : vision et préoccupations”.

Et de relever que l’entreprise aujourd’hui a besoin d’un climat des affaires sain et une administration réactive et facilitatrice et c’est l’un des rôles principaux du CREA, dont “nous ne cessons de réclamer la dynamisation depuis sa création”.

En effet, a souligné M. Bouhaja, c’est dans le cadre de cette institution que “nous pouvons travailler et réfléchir à des propositions concrètes qui permettraient de lever les entraves administratives à l’investissement (procédures administratives, rareté du foncier et locaux industriels, problèmes de formation, manque du financement entre autres)”.

“Nous continuerons à déployer toute notre énergie pour faire de cette instance (CREA-MS) un acteur régional d’amélioration du climat d’affaires”, a-t-il dit.

M. Bouhaja a indiqué que le programme d’action dernier trimestre 2017 et année 2018 de la CGEM MS sera orienté sur le renforcement des relations de la confédération avec les institutionnels à travers l’organisation d’une série de réunions de travail avec l’ensemble des responsables publics déconcentrés (Agence urbaine, communes, Centre régional d’investissement de Marrakech-Safi, la Caisse nationale de sécurité sociale entre autres), en vue de leur proposer des recommandations concrètes et applicables susceptibles de contribuer à l’amélioration du climat d’affaires dans la région Marrakech-Safi.

Il a en outre, appelé à l’ouverture du débat et de la concertation avec les professionnels et les chefs d’entreprises représentés au sein de la CGEM MS eu égard à son rôle crucial en matière de création de richesse.

“L’année 2017 sera celle de la relance économique dans la région Marrakech-Safi”, a-t-il assuré.

La CGEM MS est considérée comme l’une des représentations les plus anciennes (1995) et les plus dynamiques de la CGEM. Elle couvre les huit provinces constituant la région et assure la représentation des entreprises qui y sont installées, des entreprises de différentes tailles et opérant dans différents secteurs d’activités.

Elle agit en tant que force de propositions du secteur privé de la région qu’elle défend en sa qualité d’interlocuteur actif auprès des pouvoirs publics et des pouvoirs sociaux locaux.

Concernant le volet social, la CGEM MS travaille avec les centrales syndicales les plus représentatives dans des cadres conventionnels signés en 2014.

La CGEM MS compte actuellement 1.045 membres composés des associations professionnelles, des représentants de fédérations nationales internes, de grandes entreprises, des PME et TPE.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire