ban600

Le chef du gouvernement réitère la concordance des points de vue entre le Maroc et la Tunisie autour des questions d’intérêt commun

Le chef du gouvernement réitère la concordance des points de vue entre le Maroc et la Tunisie autour des questions d’intérêt commun

Le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani a réitéré, lundi à Rabat, la concordance des points de vue entre le Maroc et la Tunisie autour des questions d’intérêt commun, notamment le terrorisme, le crime organisé et le trafic d’êtres humains.

Le Maroc et la Tunisie déploient d’immenses efforts et œuvrent de concert pour endiguer ces fléaux, a affirmé M. El Othmani à l’occasion d’un point de presse conjoint avec son homologue tunisien Youssef Chahed à l’issue des travaux de la 19ème session de la haute commission mixte maroco-tunisienne.

Le chef du gouvernement a indiqué que les entretiens qu’il a tenus le même jour avec son homologue tunisien ont reflété la concordance des points de vue entre les deux pays en ce qui concerne l’édification de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) qui constitue un choix stratégique pour la région, soulignant que ce choix nécessite de surmonter toutes les formes de gel au niveau de l’UMA en activant ses institutions et en promouvant l’action maghrébine commune.

Au niveau africain, M. El Othmani a exprimé sa gratitude pour le soutien de Tunisie au retour du Maroc au sein de son giron naturel, l’Union Africaine (UA), soulignant l’importance de la coopération et de la coordination à l’intérieur de l’UA pour mener l’Afrique vers l’avenir.

Le Maroc et la Tunisie ont les moyens aujourd’hui de tisser des relations d’exception et de renforcer leur coopération en vue de favoriser le développement, la stabilité et la sécurité de l’Afrique, a-t-il dit. De même, M. El Othmani a mis en avant les positions similaires du Maroc et de la Tunisie concernant la question libyenne, considérant l’accord de Skhirat comme la plateforme à même de favoriser la résolution de la crise libyenne sur la base d’un accord entre les parties au conflit et du rapprochement des points de vue.

S’agissant de la Haute commission mixte, il a indiqué que ce mécanisme constitue une plateforme idoine pour bâtir des relations fructueuses entre les deux pays, rappelant que les liens maroco-tunisiens sont “historiques et étroits”, que ce soit au niveau des peuples ou des gouvernements.

A cet égard, M. El Othmani a mis en avant l’intérêt particulier accordé par SM le Roi à la Tunisie, comme en atteste la visite historique du Souverain à ce pays en 2014.

Le chef du gouvernement a relevé que malgré les fondations solides qui encadrent la coopération bilatérale, en particulier au niveau économique, les échanges commerciaux demeurent en deçà des aspirations des deux peuples et des objectifs tracés lors de la dernière réunion de la Haute commission mixte, appelant à insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales dans ce domaine.

En ce sens, il a affirmé que les deux pays œuvreront de concert pour soutenir le Forum maroco-tunisien des hommes d’affaires. “Nous appuierons la coordination et la coopération entre les hommes d’affaires marocains et tunisiens”, a-t-il soutenu à ce propos.

Selon M. El Othmani, les deux parties se sont accordées à élaborer de nouvelles conventions devant être signées à l’avenir et donner un élan aux visites bilatérales visant à rapprocher les points de vue et ériger des partenariats dans de nombreux domaines.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire