ban600

Le chercheur Jamal Tazi redonne l’espoir aux personnes touchées par le Sida

Le chercheur  Jamal Tazi redonne l’espoir aux personnes touchées par le Sida

Le chercheur marocain Jamal Tazi, vainqueur dans la catégorie “Recherche Scientifique”, de la première édition TMM (Trophées Marocains du monde), organisée  à Marrakech, vient de mettre au point une nouvelle molécule capable de neutraliser le virus du sida.

Les résultats des tests cliniques, positifs, viennent d’être annoncés publiquement.

C’est une première mondiale. L’équipe du professeur Jamal Tazi vient de mettre au point une nouvelle molécule, ABX464, qui permet de s’attaquer au virus du Sida et de réduire considérablement sa charge virale, indiquent, vendredi, les organisateurs dans un communiqué. Cette première vient d’être validée par les résultats des essais cliniques sur une trentaine de patients qui viennent d’être rendus publics le 2 mai 2017, précise le communiqué selon lequel il s’agit d’une “avancée sans précédent dans le monde scientifique”. L’étude réalisée sur des malades français, belges et espagnols a montré que l’ABX464, administrée de manière orale et couplée avec un traitement antirétroviral traditionnel, permettait une diminution “significative” du virus.

“Les réservoirs, ce sont des cellules”, décrypte le professeur Jamal Tazi, du CNRS Montpellier (France), Co développeur de la molécule. “Or, quand le virus pénètre dans les cellules, la première chose qu’il fait est d’associer son matériel génétique au nôtre. On ne peut plus s’en débarrasser. ABX464 s’attaque au réservoir, pour que le virus ne se réplique pas en l’absence de traitement”, explique-t-il.

Il s’agit là d’une piste révolutionnaire dans le domaine de la recherche pour lutter contre le sida. La prochaine phase de la recherche devrait concerner une période plus longue, sur un temps compris entre 56 et 84 jours.

A signaler que 30 millions de personnes sont décédées jusqu’à présent des suites de la maladie, selon une estimation de l’OMS. Le VIH/sida est la maladie la plus mortelle du mode.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire