ban600

Les choix économiques du Maroc ont donné des résultats tangibles sur le plan de la modernisation du pays

Les choix économiques du Maroc ont donné des résultats tangibles sur le plan de la modernisation du pays

Les choix économiques du Maroc ont donné des résultats tangibles sur le plan de la modernisation du pays, a affirmé, samedi à Bordeaux, le président de l’Institut marocain des Relations internationales (IMRI), Jawad El Kerdoudi.

Dans un exposé lors de la 15-ème convention Europe Afrique du Nord, M. El Kerdoudi a rappelé que depuis l’indépendance, le Maroc a opté pour la libération économique et l’économie de marché, rappelant que le Royaume a adopté depuis 1983 plusieurs réformes dans les domaines fiscal, bancaire et boursier de même qu’il a adhéré en 1995 à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Cette politique et les accords de libre-échange signés avec l’Union européenne, la Turquie, les Etats Unis et les pays arabes (accord d’Agadir) ont permis d’attirer davantage d’investissement contribuant ainsi à la modernisation du pays et au développement de ses infrastructures de base dans plusieurs secteurs, a-t-il fait observer.

Il a en outre plaidé pour le développement du commerce extérieur pour faire face au déficit et pour l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale à travers la promotion de la production destinée à l’export et la diversification des marchés.

Pour sa part, le vice-président de l’IMRI Abdelhafid Oualalou a présenté un exposé sur le secteur de la santé et des médicaments au Maroc, notant que ce secteur fait face à des défis liés au manque des ressources humaines (médecins et infirmiers) notamment dans le monde rural et les zones enclavées.

Il a, à cet égard, appelé à accorder plus d’intérêt à l’hôpital public qui constitue le fondement de la politique sanitaire au Maroc, évoquant en outre la nécessité de généraliser la couverture médicale en tant que droit constitutionnel.

M. Oualalou a, d’autre part, passé en revue l’évolution qu’a connue l’industrie pharmaceutique au Maroc depuis 1965, faisant savoir que cette industrie couvre 65 pc des besoins de la population, alors que 10 pc de sa production est destinée à l’export plus particulièrement en direction du Moyen-Orient et de l’Afrique.

La 15ème Convention Europe Afrique du Nord à Bordeaux, qui a connu la participation de plus de 120 entreprises et institutions économiques de Mauritanie, Maroc, Algérie et Tunisie, vise à trouver les solutions aux projets économiques France Maghreb, et à créer des réseaux d’affaires basés sur le professionnalisme et le partage des connaissances. Cette rencontre de deux jours avait aussi pour objectif de faire converger la coopération décentralisée France Maghreb avec les attentes des entreprises et des citoyens engagés sur des projets dans cet espace commun en pleine mutation et se veut une plate-forme dynamique d’échanges économique et des secteurs émergents à forte valeur ajoutée.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire