ban600

Le CHU Ibn Sina de Rabat s’inscrit dans la coopération pour améliorer l’offre de soins du citoyen Africain

Le CHU Ibn Sina de Rabat s’inscrit  dans la coopération pour améliorer l’offre de soins du citoyen Africain

Le Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat-Salé a pour objectif primordial de s’inscrire dans toutes les formes de coopération qui contribueront à améliorer l’offre de soins du citoyen Africain là où il est, et ce dans le cadre des échanges Sud-Sud, a indiqué le Pr Abdelkader Errougani, Directeur Général du CHU Ibn Sina.

Selon un premier bilan de la coopération sud-sud du Maroc, le CHU Ibn Sina de Rabat-Salé a contribué à la formation de 140 cadres (médecins, infirmiers, administratifs, gestionnaires) des pays du sud et a réalisé plusieurs missions d’expertise auprès de ses partenaires, a souligné le Pr Errougani lors d’une réunion d’information et d’échanges avec des professeurs d’Anesthésie réanimation de 4 pays Africains subsahariens (Mali, Burkina Fasso, Gabon et le Rwanda).

Ces cadres de profils différents, a-t-il relevé, ont pu bénéficier dans les 10 hôpitaux universitaires de la capitale du Royaume de plus de 60 stages, liés à la transplantation rénale, la chirurgie cardiaque, la gestion axée sur les résultats, la politique qualité, l’information et la communication médicale, la maintenance biomédicale, les urgences obstétriques, la néonatologie et l’Oncologie pédiatrique, indique un communiqué du CHU parvenu à la MAP.

La démarche du CHU Ibn Sina, s’inscrit parfaitement dans les programmes du ministère de la Santé, qui s’inspirent des orientations de SM le Roi Mohammed VI qui ne cesse de confirmer l’enracinement du Royaume dans le continent africain, en multipliant Ses déplacements fructueux dans plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne, souligne la même source, rappelant que cela a été un élément capital pour pousser la société internationale à reconnaître le rôle primordial que le Maroc joue dans le renforcement de la coopération sud-sud et ce, en développant des partenariats multisectoriels mutuellement bénéfiques.

Le Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat a concrétisé cette volonté royale en inscrivant la coopération sud-sud comme axe principal et prioritaire de ses politiques, a-t-il relève, faisant savoir que de multiples échanges de délégations de part et d’autre ont été réalisés, en plus des échanges effectués en dehors des conventions bilatérales de coopération, notamment les conventions gouvernementales ou échanges effectués à la demande des pays partenaires. De ce fait plusieurs accords de coopération ont été signés avec des pays du sud notamment le Sénégal, la Mauritanie et le Mali.

A cette occasion, le DG du CHUIS, a émis le souhait que les invités du CHU de Rabat, en l’occurrence Pr Youssouf Coulibaly du Mali, Pr Nazini Ouedraogo du Burkina Fasso , Pr Adrien Simazue du Gabon et Pr Paulin Banguti du Rwnda, soient les ambassadeurs dans leurs pays respectifs, pour donner un nouvel élan à la coopération avec le Royaume du Maroc en général et avec le Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat en particulier, ajoute le communiqué.

Cette réunion s’est déroulée en présence de M. Abdelhamid Ouaqouaq, Secrétaire Général du CHU Ibn Sina et du Pr Adil Bensouda, Directeur de l’UPR d’anesthésie réanimation de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, du Dr Anwar Cherkaoui et M Sbay Hicham, respectivement, chef du service de la communication et de la coopération du CHU Ibn Sina.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire