ban600

Clôture à Rabat de la 70è session du Comité exécutif de l’UPA

Clôture à Rabat de la 70è session du Comité exécutif de l’UPA

La 70è session du Comité exécutif de l’Union parlementaire africaine (UPA) s’est clôturée, vendredi à Rabat, au terme de deux jours de travaux menés en présence des présidents et des délégués des parlements de plusieurs pays africains.

Cette session, dont la clôture s’est déroulée en présence du président de la Chambre des représentants, a été notamment marquée par l’adoption du projet de l’ordre du jour du 40è congrès et de l’ordre du jour de la 71è session du comité exécutif, dont la date et le lieu ont été fixés entre le 6 et le 10 novembre au Burkina Faso.

Intervenant à cette occasion, le président du Comité exécutif de de l’UPA et président de l’Assemblée nationale populaire de la Guinée-Bissau, Cipriano Cassama, a souligné que cette session a été l’occasion d’examiner plusieurs questions auxquelles fait face l’Afrique portant, entre autres, sur le terrorisme, la pauvreté, le chômage, les inégalités et les ressources naturelles.

Il a également insisté sur l’importance de l’échange d’expériences entre les parlements africains, soulignant que ces derniers peuvent, au-delà de leur mission législative, aider les gouvernements à accomplir leur travail convenablement.

En marge de cette session, le bureau du Comité exécutif de l’UPA a tenu une réunion, vendredi à Rabat, en présence de représentants des parlements du Maroc, du Burkina Faso, du Cameroun et du Soudan.

Cette réunion, présidée par M. Cassama, a abouti à plusieurs décisions, notamment l’envoi d’une mission en Namibie, en août prochain, suite à son retour au sein de l’Union parlementaire africaine, et à des pays non-membres (Afrique du Sud, le Botswana, la Zambie, Swaziland, Lesotho, Malawi, Iles Maurice, Seychelles et Erythrée) et à des conférences parlementaires et internationales.

Il a été également convenu de tenir une conférence annuelle pour examiner différentes questions et d’organiser une visite du bureau du Comité exécutif au siège de l’UPA et au Parlement européen.

Cette session de deux jours a été, également, l’occasion de débattre d’une série de questions se rapportant, notamment, aux admissions et aux réadmissions au sein de l’UPA, pour l’élargissement de la base de l’Union, ainsi que la mise en œuvre des décisions et des recommandations de la Conférence des présidents.

Créée à Abidjan le 13 février 1976, l’UPA, qui compte 40 Parlements nationaux en qualité de membres et plusieurs pays et organisations en tant qu’observateurs, a pour objectif de renforcer le dialogue et la coopération entre les parlements africains et de traiter des problématiques d’intérêt commun.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire