ban600

CNDH plébiscité pour accueillir en 2018 la conférence internationale triennale de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme

CNDH plébiscité pour accueillir en 2018 la conférence internationale triennale de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), élu aux instances du réseau des institutions nationales africaines (RINADH), a été plébiscité pour accueillir en 2018 la conférence internationale triennale de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI).

Selon un communiqué du CNDH, l’organisation de cette conférence est assurée par l’institution nationale d’un pays choisi par roulement parmi les groupes régionaux (Afrique, Amérique, Asie et Pacifique et Europe), en consultation avec le président de la GANHRI et sous les auspices du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme.

Cette décision a été prise dans le cadre de l’Assemblée générale du RINADH tenue le 7 novembre à Kigali (Rwanda), précise le communiqué, notant qu’à l’issue de cette assemblée les membres du RINADH ont réaffirmé leur confiance au CNDH qui a été reconduit dans ses responsabilités de membre du Comité directeur du RINADH aux côtés des INDH du Rwanda (présidente), d’Egypte (vice-présidence), de l’Ouganda, du Sierra Leone, de Zambie, du Burundi, du Kenya et du Cameroun.

Par ailleurs, le CNDH a été officiellement élu membre du Sous-comité d’accréditation de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI) et a intégré le Sous-comité d’accréditation, un organe stratégique du réseau international des INDH pour un mandat de trois ans, en tant que représentant de l’Afrique.

Le Sous-comité d’accréditation a, notamment, pour missions l’examen des demandes d’accréditation ou de ré-accréditation des INDH, en fonction de leur conformité avec les Principes de Paris régissant les INDH, la formulation des recommandations au Bureau de la GANHRI, compétent pour prendre en dernière instance les décisions relatives aux accréditations et l’élaboration des observations générales visant à préciser le sens et l’application pratique des Principes de Paris régissant les INDH.

Le CNDH a, également, été élu membre du Groupe de travail entreprises et droits de l’Homme du RINADH et du Groupe de travail sur la migration du RINADH, apprend-t-on de même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire