ban600

CNP: des journalistes dénoncent “l’approche non-démocratique” dans le choix des représentants du SNPM

CNP: des journalistes dénoncent “l’approche non-démocratique” dans le choix des représentants du SNPM

Plusieurs dizaines de journalistes, affiliés au SNPM, dont des membres du Bureau exécutif, du Secrétariat général et du Conseil national fédéral, ont exprimé leur indignation et dénoncé vigoureusement "l’approche non-démocratique" adoptée pour choisir les représentants du Syndicat au sein du Conseil national de la presse.

Selon un communiqué parvenu vendredi à la MAP, le président et le Secrétaire général du SNPM ont désigné le 8-ème membre honorifique du Conseil sans consulter les instances décisionnelles du Syndicat en violation flagrante de tous les principes démocratiques et usages en vigueur. Les signataires du communiqué indiquent dans ce cadre que les deux responsables du SNPM ont recommandé de manière unilatérale une personne étrangère au Syndicat avant la réunion du Bureau exécutif consacrée à la désignation du dernier membre du Syndicat au sein du Conseil national de la presse.

Au moment où les membres du syndicat s’attendaient lors de cette réunion, tenue mardi dernier, à la désignation d’un des leaders de l’Organisation syndicale, qui a fait l’objet d’un consensus, ont été surpris par la désignation du 8-ème membre hors des instances du Syndicat, précisent-ils, ajoutant qu’il s’agit d’une personne étrangère à l’action syndicale dans le domaine de la presse.

>>Lire aussi :Plusieurs dizaines de journalistes dénoncent “l’approche non-démocratique” adoptée dans le choix des représentants du SNPM au sein du Conseil national de la presse

Les protestataires estiment que ce choix est "une atteinte à l’indépendance de la décision et à la légitimité des organes du SNPM (coordinations, sections, Conseil national fédéral et le Bureau exécutif)". Concernant l’alliance conclue avec la Fédération nationale de journalisme, de l’information et de la communication, relevant de l’UMT, les journalistes mécontents soulignent qu’il s’agit là d’un rapprochement "opportuniste et hâtif", qui n’a pas fait l’objet de concertation au sein des structures décisionnelles du SNPM.

Cette alliance, dictée par des considérations électoralistes, reflète "la vision étriquée" qui a présidé à sa conclusion, ajoutent les journalistes signataires du communiqué, précisant que leur initiative n’est pas uniquement une réaction à "un processus négatif", qui a accompagné l’élection des membres du Conseil national de la presse, mais se veut aussi le prélude d’une action collective et sérieuse visant à redresser la situation au sein du SNPM, en tant que cadre légal représentant les journalistes marocains, notamment en perspective de son prochain Congrès.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire