ban600

Les collaborateurs du télescope sous-marin « KM3NeT » font le point à Rabat sur les avancées

Les collaborateurs du télescope sous-marin « KM3NeT » font le point à Rabat sur les avancées

Les collaborateurs du projet de télescope sous-marin « KM3NeT », grande infrastructure de recherches multidisciplinaires en Méditerranée, se sont réunis, mercredi à Rabat, pour discuter des avancées de sa mise en service, prévue pour 2020.

Organisée par la Faculté des sciences relevant de l’Université Mohammed V de Rabat, la rencontre a été l’occasion pour les collaborateurs du plus grand télescope sous-marin au monde de discuter de l’avancée du projet phare dans la région et qui contribuera à la prévention des risques sous-marins au fond de la méditerranée. Dans une déclaration à la MAP, le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi a indiqué que le projet « KM3Net », fruit de la collaboration du Royaume du Maroc et l’Union européenne, constitue une véritable avancée scientifique dans la recherche pluridisciplinaire à partir d’un réseau de télescope sous-marin qui sera installé dans les abysses méditerranéens.

« Le Maroc a contribué à hauteur de 2 millions de dhs pour la réussite de ce projet qui a vu la participation de trois universités marocaines, à savoir l’université Mohammed 1er d’Oujda, l’Université Caddi Ayad de Marrakech et l’université Mohammed V de Rabat », a précisé M. Samadi, rappelant que le Royaume était le premier pays arabe à intégrer ce projet regroupant 14 collaborateurs internationaux et visant à faire face aux différents défis sous-marins.

>> Lire aussi : Lancement à Rabat d’une plateforme de la BID dédiée à la science, la technologie et l’innovation

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire