ban600

Les collectivités marocaines et le Congrès du Conseil de l’Europe déterminés à développer leur coopération

Les collectivités marocaines et le Congrès du Conseil de l’Europe déterminés à développer leur coopération

Les collectivités marocaines et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe ont marqué leur détermination à développer davantage leur coopération sur divers volets d’intérêt commun.

Au terme d’une visite à Strasbourg, à l’invitation du Congrès du Conseil de l’Europe, dans le cadre du partenariat Sud- Méditerranéen (Sud-Med), la délégation marocaine a exprimé sa satisfaction de cette mission exploratoire, marquée par des échanges fructueux avec les différents responsables du Congrès, dont notamment la présidente du Congrès Gudrun Mosler- Törnström, le président de la Chambre des pouvoirs locaux Anders Knape et la présidente de la Chambre des régions, Gunn Marit Helgesen, ainsi qu’avec les présidents des commissions et les membres du Congrès.

Cette visite intervenue, dans le cadre de la 32ème session du Congrès a permis d’aborder les voies à même de développer davantage cette coopération et de chercher les moyens pour la mise en œuvre de programmes devant donner corps à cette coopération.

La délégation marocaine a adressé à cette occasion une invitation aux responsables du Congrès pour une visite dans le Royaume afin de mieux apprécier l’expérience marocaine en matière de décentralisation et de démocratie locale, le but étant de parvenir à la définition d’actions concrètes et à l’identification des mécanismes de leur mise en œuvre.

La délégation a également souligné la place centrale des associations des régions et des communes pour le déploiement de cette coopération autour de sujets d’intérêt commun.
Par ailleurs, le séjour de la délégation a été marqué par une intervention du président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), Mohamed Boudra devant les participants à la 32 ème session du Congrès, lors de laquelle il a exprimé l’attachement des associations marocaines des régions et des communes à la poursuite de la coopération avec le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe.

L’intervenant, qui est revenu sur le processus de décentralisation entamé, depuis des décennies au Maroc, a mis l’accent sur la Constitution du Royaume, notamment une partie de son préambule indiquant qu’”Etat musulman souverain, attaché à son unité nationale et à son intégrité territoriale, le Royaume du Maroc entend préserver, dans sa plénitude et sa diversité, son identité nationale une et indivisible. Son unité, forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, s’est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen”.

Il a aussi mis l’accent sur la partie indiquant que le Royaume du Maroc “membre actif au sein des organisations internationales, s’engage à souscrire aux principes, droits et obligations énoncés dans leurs chartes et conventions respectives, il réaffirme son attachement aux droits de l’Homme tels qu’ils sont universellement reconnus, ainsi que sa volonté de continuer à ouuvrer pour préserver la paix et la sécurité dans le monde”.

M. Boudra s’est exprimé, par ailleurs, en sa qualité de membre de l’exécutif des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU – dont le siège est basé à Rabat), en soulignant notamment que la réintégration du Maroc à l’Union Africaine doit également bénéficier aux collectivités locales régionales africaines et contribuer au renforcement des liens entre l’Europe et l’Afrique.

La délégation marocaine, qui était composée de parlementaires de la Chambre des représentants et de la Chambre des Conseillers, de hauts cadres du ministère de l’intérieur et du ministère chargé des Marocains résidents à l’Etranger et des affaires de la migration, de représentants du Conseil économique, social et environnemental, de l’AMPCC et de l’association des présidents des régions ainsi que de plusieurs élus, a été l’hôte d’une réception organisée par le Consul général du Royaume à Strasbourg, chargé des relations avec le Conseil de l’Europe, Mohamed Arrouchi, à laquelle ont également pris part des membres du Congrès, dont la présidente Gudrun Mosler- Törnström.

Au cours de cette réception, M. Arrouchi a souligné la qualité des relations entre le Maroc et le Conseil de l’Europe, dans le cadre du partenariat de voisinage, affirmant que les réformes et avancées démocratiques engagées par le Royaume ont favorisé un partenariat solide ancré dans une coopération agissante et un dialogue renforcé.

Pour sa part, la présidente du Congrès s’est réjouie de la forte participation marocaine à la 32ème session du Congrès, ainsi que de la qualité des membres de la délégation qui dénote de l’intérêt particulier que porte le Maroc au travail du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, en formulant le souhait de rehausser la coopération avec le Royaume en reconnaissance à ses efforts louables et exemplaires en matière de promotion et de consécration de la démocratie dans ses dimensions locale et régionale.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire