ban600

La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants adopte le projet de loi portant organisation de la MAP

La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants adopte le projet de loi portant organisation de la MAP

La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a adopté, mardi à la majorité, le projet de loi n° 02-15 portant organisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Le projet de loi a été adopté par 17 voix pour, alors que deux députés ont voté contre et quatre autres se sont abstenus.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a salué la contribution des députés à l’enrichissement de ce texte, à travers notamment les amendements qu’ils ont formulés par rapport à ce projet “important”.

Dans une déclaration à la MAP, M. Laaraj a souligné que le paysage médiatique requiert une action collective et une synergie des efforts, d’autant plus que ce texte ouvrira à la MAP de grandes perspectives à travers le renouvellement de ses missions et, de manière générale, la dynamisation du paysage médiatique.

Il a relevé, dans ce sens, que ce texte, considéré comme étant l’un des plus importants proposés durant la session printanière de la Chambre des représentants, a été adopté en commission après un large débat avec les députés, en tenant compte de leurs propositions et de leurs amendements, l’objectif étant de renforcer un établissement public stratégique, a-t-il noté.

Et d’ajouter : “Nous avons bon espoir d’atteindre, à la faveur de ce texte, plusieurs objectifs tracés par cet établissement stratégique”.

Ce projet de loi relatif à la réorganisation de la MAP vise à élargir et moderniser les missions dévolues à l’Agence en tant qu’établissement médiatique national et à permettre au citoyen d’accéder à l’information d’une manière professionnelle, neutre, précise et ouverte sur tous les supports technologiques modernes.

Il ambitionne également le renforcement du rôle de l’Agence dans la préservation de la diversité linguistique, culturelle et politique et à servir les diverses composantes nationales. Il traduit, de même, les ambitions et la vision stratégique de l’État pour l’Agence de presse nationale en se dotant d’un outil permettant de conquérir et consolider la souveraineté médiatique nationale face à la déferlante étrangère et d’accompagner les efforts de développement du pays.

Parmi les objectifs escomptés figurent la valorisation de la contribution de l’agence au rayonnement du Royaume, la promotion des prestations proposées aux usagers à l’international, l’augmentation de sa rentabilité et de sa compétitivité et l’élargissement de son champ d’action dans la perspective du renforcement de sa compétitivité sur les plans continental et international, l’extension de ses attributions pour lui permettre de devenir une agence moderne exerçant ses activités au service de l’Etat en matière d’information, de presse, d’édition, de diffusion, de distribution et de communication.

En matière de gouvernance, le texte vise à promouvoir la MAP en tant qu’établissement stratégique en précisant la répartition des attributions de gestion de manière à favoriser le renforcement de sa gouvernance selon une approche participative et inclusive qui permet aux différentes catégories du personnel de l’agence (journalistes et employés) de contribuer efficacement à l’exercice par l’agence de ses missions stratégiques.

Cela est rendu possible grâce à l’adoption de l’élection au suffrage universel direct des représentants du personnel au conseil d’administration, l’instauration d’un Conseil de la rédaction et d’un Conseil paritaire de gestion, ainsi que l’adoption d’une charte d’éthique et de déontologie qui encadre le travail journalistique, conformément à l’esprit de la Constitution et aux droits et devoirs des journalistes et du personnel de l’établissement.

Étudié et harmonisé par le Secrétariat général du gouvernement avant d’être adopté par le Conseil de gouvernement le 21 juillet 2016, ce projet distingue entre les missions menées par la MAP pour le compte de l’État dans le cadre de son rôle d’établissement à caractère stratégique et les activités que l’Agence exerce en sa qualité d’Agence de presse moderne.

Pour rappel, la MAP a élaboré un plan stratégique pour la période 2017-2021 qui s’articule autour d’une vision basée sur cinq valeurs servant de feuille de route pour son action future, en l’occurrence l’ambition, l’innovation, l’éthique et le professionnalisme, l’ouverture et le service public.

En outre, l’agence s’emploie à élaborer un nouvel organigramme qui prend en considération ses métiers et ses spécialités, à parachever ses structures de gouvernance, à qualifier ses ressources humaines, à renforcer ses capacités multimédias, à développer ses moyens de production audiovisuelle et à moderniser son parc informatique.

Ce processus de modernisation, que la MAP a entrepris d’une manière volontariste, requiert l’adhésion et la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, y compris l’institution législative, en vue de mettre en place le cadre juridique et réglementaire idoine pour la réalisation des objectifs ambitieux que l’agence s’est fixée afin de répondre aux attentes de ses clients et partenaires et apporter une valeur ajoutée au paysage médiatique national.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire