ban600

Commission parlementaire mixte Maroc-Québec : Vers le renforcement des relations bilatérales

Commission parlementaire mixte Maroc-Québec : Vers le renforcement des relations bilatérales

La Commission parlementaire mixte Maroc-Québec est déterminée à renforcer et approfondir les relations bilatérales sur le plan politique, économique, environnemental et technologique, a indiqué, mardi à Rabat, le président de l’Assemblée nationale du Québec, Jacques Chagnon.

Dans un point de presse à l’issue de la séance d’ouverture de la 5e réunion de la Commission parlementaire mixte Maroc-Québec, M. Chagnon a souligné que le choix du Maroc en tant que partenaire du Québec, est le résultat du dynamisme économique qui se fait valoir dans le Royaume, considéré comme un leader économique dans le continent africain.

Le président a également fait savoir que la Commission mixte a permis de discuter d’autres sujets notamment l’immigration marocaine au Canada de façon générale et au Québec particulièrement, notant que cette immigration constitue une richesse culturelle importante pour le pays d’accueil.

M. Chagnon, a par ailleurs, noté que cette réunion reflète les valeurs partagées entre le Maroc et le Québec notamment la francophonie, des valeurs susceptibles de consolider l’action commune des deux institutions en faveur de cette francophonie.

De son côté, le président de la Chambre des Représentants, M. Habib El Malki s’est félicité de la tenue de cette 5e réunion de la Commission mixte, notant que c’est une occasion pour approfondir le dialogue dans le cadre de la coopération entre le Maroc et le Québec, rappelant les points communs qui les lient notamment la richesse culturelle et linguistique.

Cette réunion est également l’occasion d’échanger sur l’ensemble des nouveautés des deux institutions législatives dans le domaine de la législation, de l’évaluation et le contrôle de l’action gouvernementale, a-t-il ajouté. Le président de la Chambre a souligné que la réunion a permis un échange d’expérience dans le domaine de l’immigration, afin de mettre en place, avant la fin de l’année 2018, les bases d’une charte internationale sur l’immigration.

Les travaux de cette réunion, qui se tient du 08 au 12 janvier, ont porté notamment, sur l’examen de deux thématiques centrales, à savoir le parlement numérique et la participation citoyenne, et les changements climatiques et les énergies renouvelables.

La commission parlementaire mixte Maroc-Québec, qui tient annuellement par alternance une réunion ordinaire, se compose de 16 membres, représentant l’ensemble des formations politiques.

Elle a pour objectif de consolider les relations d’amitié et de coopération parlementaire entre le Maroc et le Québec à travers la mise en place d’un mécanisme de dialogue et d’échange d’expertise et d’expériences dans les différents domaines en relation avec l’action parlementaire.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire