ban600

Le Conseil des ministres arabes des AE loue les efforts de SM le Roi pour la défense d’Al Qods et la protection de ses habitants

Le Conseil des ministres arabes des AE loue les efforts de SM le Roi pour la défense d’Al Qods et la protection de ses habitants

Le Conseil de la Ligue des Etats arabes, réuni jeudi au Caire, au niveau des ministres des affaires étrangères a loué les efforts de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, pour la défense de la ville sainte d’Al Qods et la protection de ses habitants.

Dans le communiqué final, publié à l’issue de cette réunion extraordinaire consacrée à l’examen des développements de la situation dans la ville sainte et la Mosquée Al Aqsa, dans le sillage des dernières agressions israéliennes, le Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères a salué les efforts déployés, dans ce sens, par SM le Roi.

Le Conseil a également salué les efforts du Serviteur des deux Lieux Saints, le Roi Salmane Ben Abdelaziz, et du Roi Abdallah II de Jordanie en vue de mettre fin à l’escalade et aux mesures israéliennes dangereuses qui portent atteinte au statut historique et juridique de la Mosquée d’Al Aqsa.

Les ministres arabes des Affaires étrangères ont, en outre, appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à assumer ses responsabilités dans la préservation de la paix et la sécurité internationales, à mettre en oeuvre ses résolutions se rapportant à la ville d’Al Qods-Acharif, et à amener Israël à mettre fin à sa politique et ses agressions continues contre la ville sainte et la Mosquée d’Al Aqsa, en violation flagrante des résolutions pertinentes de la légalité internationale.

Le Conseil a ainsi appelé la communauté internationale à mettre en oeuvre les résolutions des Nations unies et du Conseil exécutif de l’UNESCO relatives à la question palestinienne, et qui soulignent que la Mosquée d’Al Aqsa est un lieu islamique réservé au culte et constitue une partie intégrante des sites relevant du patrimoine culturel mondial.

Il a aussi condamné les agressions et les mesures israéliennes illégales entreprises dans la Mosquée d’Al Aqsa et à Al Qods-Acharif, appelant l’administration américaine à poursuivre ses efforts visant à instaurer la paix et à mettre fin à la tension sur des bases à même de préserver les Lieux saints, assurer le respect de leur statut historique et juridique et à abolir les mesures israéliennes unilatérales dans la Mosquée d’Al Aqsa, tout en soulignant qu’en cas d’absence d’une solution radicale de la crise, la situation risque d’éclater à tout moment.

Dans ce contexte, le Conseil de la Ligue arabe a salué la position du président américain Donald Trump concernant la résolution du conflit et la réalisation de la paix, insistant sur la nécessité de la coopération pour mettre fin à l’impasse politique à travers le lancement de négociations sérieuses et efficaces pour la réalisation de la paix sur la base de la solution à deux Etats qui garantit la mise en place d’un Etat palestinien indépendant dans les frontières du 4 juin 1967 avec pour capitale Al Qods-Est, conformément aux résolutions pertinentes de la légalité internationale, y compris l’Initiative de paix arabe, et a également salué les efforts internationaux qui appellent à une synergie pour assurer le retour au calme.

Le Conseil a également appelé les Etats membres à user de leurs relations bilatérales et internationales pour protéger la ville d’Al Qods occupée et tous ses lieux saints islamiques et chrétiens, et à éviter toute attaque dans l’avenir, demandant à la Ligue arabe à New York, aux conseils des ambassadeurs arabes et aux missions de la Ligue arabe à entreprendre une action immédiate afin de mettre à nu les plans israéliens visant la dénaturalisation du statut historique et juridique de la mosquée Al Aqsa bénie.

Les ministres des Affaires étrangères arabes ont souligné l’importance de renforcer la coordination et la coopération entre la Ligue des États arabes et l’Organisation de la coopération islamique pour protéger la ville d’Al Qods et la mosquée Al Aqsa bénie, appelant tous les pays et les organisations arabes et islamiques, les fonds arabes et les organisations de la société civile à assurer le financement et la mise en œuvre des projets de développement, en particulier dans les secteurs vitaux à Al-Qods afin de protéger la ville et les lieux saints et renforcer la résistance du peuple palestinien à travers l’augmentation des fonds d’Al-Aqsa et Al-Qods de 500 millions dollars en application de la décision du dernier sommet arabe en Jordanie.

Les ministres des Affaires étrangères arabes ont réitéré leur soutien aux actions et initiatives adoptées par la direction palestinienne pour protéger la mosquée d’Al-Aqsa et faire face aux actions illégales des autorités d’occupation à Al Qods occupée, ainsi que leur plein appui à la résistance du peuple palestinien et ses institutions à Al Qods et à la défense de la ville et des lieux saints islamiques et chrétiens.

Le Conseil a réitéré l’importance de la question palestinienne pour la Oumma arabe et qu’Al Qods-Est est la capitale de l’Etat de Palestine, tout en condamnant avec force les plans et les politiques israéliens visant la judaïsation de la ville sainte et la dénaturalisation de son cachet arabo-islamique et de sa composition démographique, en y imposant la souveraineté israélienne.

Le Conseil a mis en garde contre l’escalade sans précédent d’Israël à Al Qods occupée et à la mosquée Al Aqsa et les mesures des autorités d’occupation d’imposer de nouveaux faits sur le terrain visant à changer le statut historique et juridique qui prévaut dans la mosquée bénie, ce qui pourrait avoir des conséquences graves sur le processus de paix dans la région, menacer la paix et la sécurité internationales et déclencher un conflit religieux dans la région, où Israël (la puissance occupante) sera prise comme responsable.

Les ministres ont décidé de maintenir le Conseil de la Ligue arabe en session pour suivre les développements des violations israéliennes contre la mosquée Al Aqsa bénie et veiller sur l’engagement d’Israël de ne pas répéter aucune de ses mesures d’escalade qui menacent la sécurité et la stabilité dans la ville sainte et de ne pas compromettre le statut historique et juridique de la Mosquée Al Aqsa et d’Al Qods acharif.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire