ban600

Contribution américaine à la restauration de l’un des remparts de la Kasbah d’Agadir Oufella

Contribution américaine à la restauration de l’un des remparts de la Kasbah d’Agadir Oufella

Une contribution financière américaine de 150.000 dollars a été allouée à la réhabilitation de l’un des remparts de la Kasbah d’Agadir Oufella, dans le cadre d’un important projet de restauration et de valorisation de ce site historique porté par nombre de partenaires au niveau régional et national.

Le lancement des travaux a été donné, mercredi, au cours d’une cérémonie organisée sur le site, en présence de la Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, Stephanie Miley, de la Consule Générale, Jennifer Rasamimanana, du président de la commune d’Agadir, Salah El Malaouki, ainsi que des représentants de la Wilaya d’Agadir, du ministère de la Culture et du Forum Izorane.

Cette contribution américaine pour la restauration de l’un des tronçons de la muraille sud, est accordée par le Fonds des Ambassadeurs pour la préservation culturelle lancé par le Centre du patrimoine culturel du Bureau de l’éducation et des affaires culturelles du Département d’Etat et approuvé par le Congrès US en 2001.

Après une visite des lieux, en présence également de certains des survivants du séisme qui a dévasté la Kasbah et la ville en 1960, Mme Miley a mis en exergue la solidité des liens unissant le Maroc et les Etats Unis, estimant que la contribution américaine à la restauration de la Kasbah d’Agadir Oufella est « l’un de ces moments où les Etats Unis et le Maroc se mettent côte à côte pour s’entraider et aider le monde ».

Au nom des rescapés du séisme et des ayants droits, Albert Benabou a fait état de son émotion d’assister au lancement des travaux tant attendu de restauration de ce site historiquement prestigieux, tout en saluant les efforts de différents partenaires institutionnels et associatifs qui ont fait de cette mission l’une des « priorités culturelles ». 

« Nous espérons que cette aide américaine particulière sera une passerelle vers une coopération plus approfondie et mutuellement enrichissante sur les divers aspects techniques et avantages écologiques de l’architecture en pisée largement répandue également dans les Etats de Californie, Texas et au Nouveau-Mexique », a-t-il par ailleurs indiqué.

Véritable joyau du patrimoine architectural marocain, la Kasbah construite en 1572 par les Saâdiens, est une forteresse surplombant la baie d’Agadir. Elle a été classée patrimoine national en 1944.

Pour redonner vie et éclat à ce site historique et touristique important, une convention de partenariat est en cours de finalisation entre différents partenaires (ministère de l’intérieur, ministère de la culture, Wilaya de la Région Souss Massa, Conseil régional et commune urbaine d’Agadir) pour entamer les différents travaux de restauration et de valorisation de ce lieu de mémoire collective.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire