ban600

COP23 : L’Allemagne augmente de 100 millions d’euros son aide à l’adaptation au changement climatique des pays en développement

COP23 : L’Allemagne augmente de 100 millions d’euros son aide à l’adaptation au changement climatique des pays en développement

L’Allemagne a décidé d’accroître de 100 millions d’euros son aide à l’adaptation au changement climatique des pays en développement.

Cette annonce a été faite par la ministre fédérale de l’Environnement Barbara Hendricks dans le cadre de sa participation à la 23ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) qui se tient actuellement dans la ville allemande de Bonn.  En vertu de cette décision, le ministère fédéral de l’Environnement s’engage à verser 50 millions d’euros au Fonds d’adaptation des Nations Unies, tandis que le ministère fédéral du Développement accordera 50 millions d’euros au Fonds pour les pays les moins avancés (FPMA), qui vise à soutenir les efforts d’adaptation au changement climatique des pays les plus pauvres.

L’Allemagne est désormais le premier donateur bilatéral au Fonds d’adaptation avec un total de 240 millions d’euros.  « Notre objectif est de faire de ce fonds une partie intégrante de l’architecture financière de l’Accord de Paris« , a expliqué la ministre allemande. Et d’ajouter que « nous envoyons ainsi un signal clair : l’Allemagne se veut solidaire des populations et des pays qui sont particulièrement touchés par le changement climatique« . Berlin espère donner une impulsion positive aux débats de la COP23, et contribuer à ce que ceux-ci se déroulent dans une atmosphère constructive, d’autant plus qu’il s’agit de la première conférence depuis l’annonce en juin dernier du retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat.

Le retrait du plus gros contributeur du fonds vert pour le climat, bras armé de l’ONU pour financer l’adaptation au changement climatique dans les pays les moins avancés économiquement, suscite des inquiétudes quant au risque d’accentuer les difficultés liées au financement des efforts de réduction des émissions et d’adaptation, qui doit se traduire, au-delà de la promesse des pays développés de verser 100 milliards de dollars par an aux pays en développement, par une réorientation de la finance vers une économie bas carbone.

En tant que pays hôte, l’Allemagne apporte son soutien à la COP23 en mettant à disposition 124 millions d’euros au total pour l’organisation de la conférence onusienne présidée cette année par les Îles Fidji, un État insulaire qui représente les pays du Pacifique fortement vulnérables aux effets des changements climatiques. Entre 25.000 et 35.000 participants, parmi lesquels les représentants de plus de 500 ONG et plus d’un millier de journalistes, sont attendus lors de ce concave mondial sur le climat qui se poursuit jusqu’au 17 novembre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire