ban600

Création d’un groupe d’amitié parlementaire Brésil-Maroc au Sénat brésilien

Création d’un groupe d’amitié parlementaire Brésil-Maroc au Sénat brésilien

Un groupe d’amitié parlementaire Brésil-Maroc, au sein duquel sont représentées différentes tendances politiques, vient d’être constitué, mercredi, au Sénat brésilien.

Le groupe d’amitié est présidé par le sénateur Cristovam Buarque du Parti populaire socialiste (PPS), tandis que le sénateur Eunicio Viera, représentant du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB, au pouvoir), a été désigné en tant que président honoraire.

La vice-présidence est assumée conjointement par la sénatrice Ana Amélia du Parti progressiste (PP) et le sénateur Jorge Viana du Parti des travailleurs (PT), alors que les sénateurs Antonio Anastasia (Parti de la social démocratie brésilienne, PSDB), Armando Monteiro (Parti travailliste brésilien, PTB) et José Agripino (Démocrates, DEM) occuperont les fonctions de secrétaires de ce groupe d’amitié, dont la création est une première.

Les autres membres du groupe d’amitié parlementaire Brésil-Maroc, qui vise à renforcer les relations bilatérales en favorisant une meilleure compréhension mutuelle entre les organes législatifs des deux pays, sont: Acir Gurgacz (PTB), Fernando Collor de Mello, sénateur du Parti travailliste chrétien (PTC) et président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense nationale du Sénat brésilien, Roberto Requao (PMDB) et Wilder Moraes (PP).

Ce groupe d’amitié compte actuellement 10 membres, mais il est ouvert à l’adhésion des autres sénateurs souhaitant en faire partie.

“Ce groupe parlementaire a une énorme importance pour notre politique de relations extérieures. Le Brésil a toujours considéré le Maroc en tant que pays ami et comme un pays avec lequel nous pouvons faire beaucoup de choses pour la paix et les droits de l’Homme”, a déclaré à la MAP, le sénateur Collor, à l’issue de la réunion consacrée à l’installation des membres du groupe parlementaire d’amitié Brésil-Maroc, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc au Brésil, Nabil Adghoghi.

Après avoir souligné que “SM le Roi Mohammed VI donne toujours de bons exemples à suivre”, le sénateur a estimé que la création de ce groupe “reflète l’importance qu’accorde le sénat brésilien au développement des relations entre les deux pays”.

Revenant sur l’importance de la diplomatie menée par le Maroc aux niveaux mondial, africain et arabe, l’ancien président du Brésil a relevé que “la politique menée par le Maroc en Afrique et au Moyen orient est un prisme à travers lequel le Brésil voit encore mieux ce qui se passe dans cette région”.

Dans une déclaration similaire, la sénatrice Ana Amélia a relevé que “l’installation de ce groupe parlementaire vient intensifier les liens d’amitié de longue durée que partagent le Brésil et le Maroc”.

Qualifiant de “bienvenue” et de “positive” la création de ce groupe d’amitié, la parlementaire a confié à la MAP qu’il s’agissait d'”une contribution au renforcement des relations diplomatiques et politiques du Brésil avec les pays amis”.

Dans son intervention à l’occasion de l’installation de ce groupe d’amitié, le sénateur Buarque a passé en revue l’excellence des relations bilatérales “qui remontent loin dans l’histoire”, en rappelant, dans ce contexte, que le Maroc fait partie des premiers pays qui ont reconnu l’indépendance du Brésil.

Le groupe d’amitié a pour mission de renforcer la coopération interparlementaire à travers un échange de visites entre les parlementaires des deux pays et l’échange de publications officielles des deux organes législatifs, outre la tenue de conférences, séminaires, colloques et débats sur des domaines d’intérêt commun.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire