ban600

De Marrakech à Bonn, la caravane des voitures électriques transmet le flambeau « symbolique » de la COP aux îles Fidji

De Marrakech à Bonn, la caravane des voitures électriques transmet le flambeau « symbolique » de la COP aux îles Fidji

La caravane des voitures électriques, rallye écolo qui avait pris le départ de Marrakech, a fait sa dernière escale lundi à Bonn, en Allemagne, où elle a transmis en fin d’après-midi son flambeau « symbolique » de la COP aux îles Fidji, représentées par leur ambassadeur Deo Saran.

M. Saran a reçu ce flambeau, sous forme d’une torche électrique, des mains du président sortant de la COP22, M. Salaheddine Mezouar, et de la Secrétaire d’Etat chargée du Développement durable, Mme Nezha El Ouafi, lors d’une cérémonie organisée en marge de l’ouverture officielle de la COP23 (6-17 novembre) qui a vu le transfert de la présidence de la conférence onusienne aux Fidji, en la personne de leur premier ministre Frank Bainimarama.

Ce passage de témoin a été précédé par l’allumage du flambeau de la COP, conçu sous forme de torche photovoltaïque, baptisée « Light us », par des ingénieurs marocains, avec pour objectif de proposer aux Nations-Unies d’en faire le symbole de leur engagement en faveur du développement durable et de la préservation de la planète.

L’ambassadeur fidjien s’est félicité de la portée symbolique de cette initiative représentative de l’esprit de la COP qui encourage des projets à faibles émissions de carbone, assurant que la nouvelle présidence fidjienne de la COP23 perpétuera cette tradition « louable » à la fin de son mandat avec son successeur.

M. Mezouar a salué, lui aussi, cette « initiative magnifique » venant de la part de jeunes marocains de France, déjà présents l’année dernière à Marrakech avec des voitures et une torche électriques en provenance de Paris. « Ces jeunes font honneur au Maroc et à la jeunesse marocaine », a-t-il dit.

Pour Mme El Ouafi, cette initiative « intelligente » développée par des Marocains du Monde, témoigne de la capacité de mobilisation générée par la COP22 auprès de la société civile et des entreprises ayant soutenu ce projet.

Inspirée par des références tirées de l’histoire mythologique des civilisations, le design de la torche électrique se veut moderne et intègre la technologie photovoltaïque, afin de pouvoir se recharger au soleil. Il embarque également différents types d’équipements pour pouvoir alterner les coloris (s’illuminer du drapeau du pays où il se trouvera) et d’interagir avec le public (répondre à des questions d’ordre écologique).

Selon ses initiateurs, la Caravane des voitures électriques qui a traversé différentes villes européennes dont Barcelone et Genève, se veut aussi un moyen d’inciter les populations à changer leur façon de voyager et de conduire pour préserver l’environnement, en démontrant qu’il est désormais possible de parcourir de longues distances en véhicules électriques et transporter, ainsi, les valeurs portées par le Maroc à Marrakech durant la COP22, jusqu’à Bonn pour la COP23.

La première édition de cette initiative avait été organisée avec 7 voitures électriques qui avaient transporté le flambeau de manière propre et durable de Paris à Marrakech.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire