ban600

La décision de SM le Roi de gracier des détenus des événements d’Al Hoceima, un signe très fort qui va dans le sens de la sérénité

La décision de SM le Roi de gracier des détenus des événements d’Al Hoceima, un signe très fort qui va dans le sens de la sérénité

La décision de SM le Roi Mohammed VI d’accorder Sa Grâce, à l’occasion de la Fête du Trône, à un ensemble de détenus qui n’ont pas commis de crimes ou d’actes gravissimes lors des événements qu’a connus la région d’Al Hoceima, est un signe très fort et très important qui va dans le sens de la sérénité, a affirmé le président de la commission des Affaires étrangères du Sénat français, Christian Cambon.

Cette grâce royale est à l’instar des mesures qui sont prises par le Souverain et qui vont toujours dans le bon sens, de l’apaisement et de la paix sociale, a souligné le sénateur français dans une déclaration à la MAP, en marge d’une réception offerte lundi soir à Paris, par l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, à l’occasion de la célébration du 18-ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI.

En réaction au discours du Trône, M. Cambon, également président du groupe d’amitié France-Maroc du Sénat, a fait savoir qu’il a pris connaissance des préoccupations exprimées par SM le Roi, se déclarant persuadé que le Souverain va apporter les bonnes solutions à ces différentes problématiques.

Le sénateur, qui a relevé que l’amitié franco-marocaine est au beau fixe et les champs de coopération sont pleins de promesses pour l’avenir, a aussi tenu à saluer le travail que le Maroc fait pour la préservation de la sécurité de la France, ainsi que les efforts du développement dans les provinces du sud du Royaume.

“La France et le Maroc sont des amis qui regardent l’avenir avec confiance”, a-t-il conclu.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire