ban600

Une délégation marocaine prend part à l’Audition parlementaire 2018 des Nations Unies sur la migration

Une délégation marocaine prend part à l’Audition parlementaire 2018 des Nations Unies sur la migration

Une délégation parlementaire marocaine se trouve actuellement à New York pour prendre part aux travaux de l'Audition parlementaire annuelle à l'Organisation des Nations Unies (ONU), prévus du 21 au 23 février, autour du thème de la migration.

Initiée conjointement par l'Assemblée générale des Nations Unies et l'Union interparlementaire, sous le thème "Vers un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières: la perspective parlementaire", cette audition s’inscrit dans le cadre de la préparation de la Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, prévue par l’Assemblée générale des Nations unies en 2018, en application de la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, adoptée par les Nations Unies le 19 septembre 2016, indique un communiqué de la Chambre des représentants.

>>Lire aussi :Le terroir marocain en force au Salon international de l’agriculture de Paris

Cette audition revêt une importance particulière et permettra d'avoir une perspective parlementaire globale sur les questions clés de la migration, de même qu’elle contribuera à éclairer les négociations de l'ONU sur le pacte mondial, qui est un nouveau cadre pour les dispositions pratiques devant être mises en place aux échelles mondiale et nationale pour garantir une bonne gouvernance des migrations dans le respect des droits de l'homme des migrants et des droits souverains des Etats, précise le communiqué.

La présente audition rassemble des parlementaires, des académiciens, des acteurs du secteur privé et de la société civile, ainsi que des représentants d'institutions nationales des droits de l’Homme, note le communiqué.

La délégation marocaine est composée de Bouloune Salek, de la Chambre des représentants, Mohamed Zouitene, rapporteur de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE, Ahmed Toumi du groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme et Said Satraoui, chef de division des relations extérieures et de la coopération.

La délégation est également composée des membres de la Chambre des conseillers, Hamid Couscous, Ahmed Touizi, Nabil Chikhi, et Nihad Benani.

Le Pacte mondial pour la migration constitue le premier accord ayant fait l'objet de négociations entre les gouvernements, sous l’égide des Nations unies en vue de mettre en avant la nécessité d’une approche globale pour optimiser les avantages de la migration et faire face aux défis y afférents, à même de renforcer la contribution des migrants dans le développement durable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire