ban600

Les départements gouvernementaux confiés au MP illustrent les priorités et les référentiels du parti

Les départements gouvernementaux confiés au MP illustrent les priorités et les référentiels du parti

Les départements gouvernementaux confiés au Mouvement populaire (MP) au sein du nouveau gouvernement dirigé par Saad-Eddine El Othmani, illustrent les priorités et les référentiels du parti, en premier lieu le développement du monde rural et l’intégration de la langue amazighe dans les différents secteurs de la vie publique, a affirmé le parti.

Lors d’une réunion lundi du bureau politique du MP, son secrétaire général Mohand Laenser a présenté un exposé détaillé sur le processus des consultations pour la formation du gouvernement et félicité les ministres qui représentent le parti au sein du nouvel exécutif pour la confiance placée en eux par SM le Roi Mohammed VI, indique un communiqué publié à l’issue de cette réunion.

Le bureau politique a estimé que le renforcement du MP par de nouvelles compétences constitue une valeur ajoutée pour le parti, qui s’ajoutera aux compétences dont il regorge, saluant l’engagement collectif des militants à délibérer des affaires du parti au sein des ses organes “en plein respect du droit à la différence, de l’évaluation objective et de l’auto-critique constructive, qui constituent des principes et valeurs ancrés”, relève le communiqué.

Le communiqué indique qu’une réunion préparatoire aura lieu vendredi entre le bureau politique du MP, les groupes parlementaires Harakis et les ministres du parti, à l’occasion de l’ouverture de la session du printemps du parlement. D’autres réunions des différents organes exécutifs du parti sont également prévues en vue de poursuivre le débat et élaborer une stratégie d’action à même de soutenir le parti dans sa prochaine étape au niveau gouvernemental, politique et organisationnel.

Cette réunion a été l’occasion d’approuver la proposition de désignation de Mohamed Moubdii pour la présidence du groupe parlementaire Haraki à la Chambre des représentants, en remplacement de Mohamed Laaraj, nommé ministre du la Culture et la Communication, précise-t-on de même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire