ban600

Le développement durable, choix stratégique auquel le Royaume a adhéré des années avant l’adoption des ODD

Le développement durable, choix stratégique auquel le Royaume a adhéré des années avant l’adoption des ODD

Le développement durable constitue un choix stratégique auquel le Royaume a adhéré des années avant l’adoption des objectifs de développement durable (ODD), a indiqué, mardi à New York, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi. 

Lors d’une rencontre autour de « L’accélération du développement durable : l’assistance régionale pour la traduction des ODD en action nationale », organisée par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (CESAO), M. Daoudi a souligné que le Maroc a adhéré à ce développement à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un ensemble de stratégies sectorielles, le lancement de grands chantiers d’investissement et l’adoption de réformes économiques structurées, visant une croissance économique durable, basée sur la création de la richesse et des emplois, a indiqué un communiqué du ministère.

Le Royaume a œuvré pour le lancement de nombre de programmes sociaux, visant à réaliser la justice sociale et réduire les disparités territoriales et sociales, a affirmé le ministre, mettant en avant la constitutionnalisation du développement durable, comme droit pour tous les citoyens marocains.

De même, M. Daoudi a pris part au Forum politique de haut niveau autour du développement durable dans le Conseil économique et social, tenu lundi à New York.

A cette occasion, il a noté que la réalisation du changement dans le monde arabe exige la restructuration des économies et des politiques sociales, l’intégration des dimensions écologiques, des réformes profondes de la gouvernance du marché du travail et le renforcement du rôle des syndicats et du dialogue social, rappelant les recommandations du Forum arabe pour le développement durable, tenu du 3 au 5 mai à Rabat.

Il a, par la même, appelé à la synergie entre les objectifs économiques et sociaux, à travers la réforme des politiques financières et fiscales visant à redistribuer les revenus et réaliser la justice sociale.

M. Daoudi n’a pas manqué de souligner la nécessité de promouvoir le statut de la femme en tant que condition sine qua non pour accélérer le développement dans la région arabe, respecter les droits de l’Homme comme condition de développement durable, ainsi que le respect des standards internationaux en la matière et l’adoption d’une approche de droit dans les politiques, notamment celles relatives à la protection sociale globale.

Selon la même source, le ministre a tenu une réunion bilatérale avec le secrétaire général du CESAO, Mohamed Ali El Hakim, consacrée aux moyens à même de renforcer la coopération future entre le Maroc et cette instance.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire