ban600

Le diplomate Suisse Thomas Greminger, nouveau secrétaire général de l’OSCE

Le diplomate Suisse Thomas Greminger, nouveau secrétaire général de l’OSCE

Le diplomate Suisse Thomas Greminger a été officiellement nommé, mardi, au poste de secrétaire général de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), succédant à l’italien Lamberto Zannier dont le mandat a expiré en juin dernier.

La nomination de ce diplomate chevronné (56 ans) avait déjà recueilli l’accord de principe des ministres des Affaires étrangères de l’OSCE lors de leur réunion informelle le 11 juillet courant à Mauerbach en Basse-Autriche, commune située à moins de 20 kilomètres de Vienne.

Le nouveau patron de l’OSCE était en compétition avec quatre autres candidats, en l’occurrence le diplomate Tchèque Stefan Fule (54 ans), ancien Commissaire européen à l’élargissement et à la politique de voisinage, du Kazakh Erlan Idrisov (57 ans), actuel chef de diplomatie du Kazakhstan et ancien ambassadeur au Royaume-Uni et aux États-Unis, du Finlandais Ilkka Kanerva (69 ans), qui avait fait un bref passage à la tête du ministère des affaires étrangères à partir du 19 avril 2007 avant d’être poussé à la démission le 4 avril 2008 et enfin la diplomate Biélorusse Alena Kupchyna (51 ans), actuelle ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la Biélorussie en Autriche et en Croatie.

M. Greminger qui avait déjà exercé la fonction de représentant permanent de la Suisse auprès de l’OSCE, des Nations Unies et des organisations internationales basées à Vienne, était depuis deux années, le numéro deux à la Direction du développement et de la coopération (DDC) et chef du Domaine Coopération Sud à Berne.

Le conseil des ministres de l’OSCE a aussi approuvé la nomination de l’ancien ministre socialiste français Harlem Désir au poste de représentant pour la liberté des médias, de l’ex-ministre islandaise des Affaires étrangères Ingibjörg Solrun Gisladottir à la tête du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (ODIHR), chargé de superviser les processus électoraux dans le monde entier, et du diplomate italien Lamberto Zannier au poste de Haut commissaire aux minorités nationales.

Basée à Vienne, l’OSCE était à sa création en 1973 un outil de la guerre froide mais depuis la chute du mur de Berlin, elle œuvre en faveur de la paix, de la démocratie et de la stabilité dans le monde. Elle joue un rôle très important dans la lutte contre les menaces transnationales et œuvre aussi au renforcement de la coopération sécuritaire entre les États membres ainsi que les organisations et autres instances internationales. Outre les 57 États membres, cette organisation régionale rassemble également des pays partenaires asiatiques et méditerranéens dont le Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire