ban600

La diplomatie algérienne craque

La diplomatie algérienne craque

Devant le Comité onusien sur la décolonisation, réuni ce jeudi 18 mai, à l’île Saint Lucie aux Antilles, le directeur général du ministère des affaires étrangères algérien, Soufiane Mimouni, a sauvagement agressé physiquement Mohamed Ali Khamlichi, adjoint de l’ambassadeur du Maroc à Sainte-Lucie. La réunion a été bien entendu interrompue et une plainte a été déposée.

Arriver ainsi à transgresser tous les us et coutumes diplomatiques, de la part d’un haut diplomate, troisième personnage du MAE algérien, c’est grave. Ce genre d’extrême, jusqu‘à l’agression physique, c’est unique dans les annales”, a déploré Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères

Cela traduit une extrême nervosité de la diplomatie algérienne : qu’un représentant algérien se déplace jusqu‘à Sainte-Lucie, et énervé par la demande de nos représentants, en vienne ainsi aux mains. C’est d’autant plus surprenant de la part d’un pays (l’Algérie) qui se dit simplement observateur” au Sahara.

Cet acte lamentable et pas ‘’fairplay’’ du tout met à découvert le visage caché de l’implication d’Alger dans le conflit sur le Sahara marocain, bien qu’il se dit pas concerné et qu’il est juste là par ‘’principe’’.

Bourita a appelé Alger “à plutôt contribuer à une solution et à assumer sa responsabilité dans ce dossier”.

Chaouki Oulkhir

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire