ban600

Le taux d’accomplissement des réalisations de l’ISESCO en matière d’éducation, de sciences et de culture a atteint 87% en 2016

Le taux d’accomplissement des réalisations de l’ISESCO en matière d’éducation, de sciences et de culture a atteint 87% en 2016

Le Directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Abdulaziz Othman Altwaijri a indiqué, mardi à Rabat, que les réalisations de l’organisation en matière d’éducation, de sciences et de culture ont atteint 352 réalisations en 2016, avec un taux d’accomplissement de 87%.

S’exprimant lors d’une allocution à la séance d’ouverture des travaux de la 38è session du conseil exécutif de l’ISESCO, M. Altwaijri a précisé que les réalisations de l’organisation englobent 170 réalisations s’inscrivant dans le domaine de la politique générale.

L’ISESCO incarne, à cette période marquée par la conjoncture régionale et internationale difficile que traverse le monde islamique, le projet civilisationnel islamique et humaniste ouvert à l’époque, et intégré pleinement dans le mouvement humaniste universel visant à édifier un nouvel ordre mondial basé sur les valeurs de justice et de paix, a souligné le directeur général de l’organisation.

M. Altwaijri a tenu à exprimer sa reconnaissance pour la généreuse bienveillance dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI entoure l’ISESCO et les services mis à disposition par les parties compétentes du Royaume afin de permettre à l’organisation de mener à bien ses missions.

Pour sa part, Boubakar Doukouré, président du conseil exécutif de l’ISESCO, s’est félicité des réalisations accomplies par l’organisation en 2016, mettant l’accent sur sa disposition à poursuivre son action sur la voie du succès lors de la prochaine étape.

La 38è session se tient au moment où le monde islamique souffre de nombreux problèmes et subit de graves attaques, a dit M. Doukouré selon qui les musulmans traversent une période très difficile durant laquelle se profilent les grandes lignes de leur avenir.

Pour le responsable de l’ISESCO, cette situation de crise internationale ne fait que renforcer la foi des musulmans dans les valeurs de dialogue entre les cultures, de rapprochement entre les civilisations, et de coexistence entre les religions, eu égard à la richesse de leur civilisation et à leur attachement aux nobles principes éternels.

Il a estimé nécessaire de déployer des efforts tous azimuts afin de renforcer la capacité des pays musulmans à faire face aux plans visant à affaiblir le monde musulman en ciblant, notamment l’éducation, les sciences, et la culture.

La séance d’ouverture de la 38è session a été marquée par la remise du Prix ISESCO d’alphabétisation et d’éducation non formelle au profit d’organisations de la société civile et organisations non gouvernementales pour l’année 2017, remporté par l’Association caritative égyptienne « Qabas min nour ».

L’ordre du jour de cette session de deux jours comprend notamment la présentation du rapport financier, du rapport de la commission de contrôle financier pour l’année 2016, l’examen du projet du plan stratégique à moyen terme pour les années 2019-2027 et du projet de création du centre de l’ISESCO pour les sciences spatiales et la télédétection.

Le conseil exécutif de l’ISESCO, l’un des organes de l’organisation, est composé des représentants des 54 Etats membres. Il se réunit une fois par an. La 1ère session du conseil a été tenue en novembre 1982 à Rabat, et sa 37è session a eu lieu en octobre 2016 à Rabat.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire