ban600

2017: La DGSN a réalisé 1.965.644 CIN biométriques, dont 206.464 au profit des MRE

2017: La DGSN a réalisé 1.965.644 CIN biométriques, dont 206.464 au profit des MRE

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué avoir réalisé 1.965.644 Cartes d’identité nationales (CIN) biométriques, dont 206.464 au profit des Marocains résidant à l’étranger.

Dans un communiqué publié vendredi et dans lequel elle présente le bilan de ses réalisations au titre de l'année 2017 et son plan d’action pour 2018, la DGSN note qu'en matière de simplification des services de sûreté et du renforcement de la communication et de l’ouverture, elle a réalisé 1.965.644 Cartes d’identité nationales biométriques, dont 206.464 au profit des MRE, ajoutant que la Direction générale développe une nouvelle génération de CIN, respectant les mesures de sécurité renforcée des titres identitaires et facilitant l’accès aux services numériques.

La DGSN a également réalisé 47.914 cartes de séjour au profit de ressortissants étrangers établis dans le Royaume et 476 cartes d’immatriculation au profit de demandeurs d’asile et d’apatrides, octroyé 1.158.875 fiches anthropométriques, 59.478 visas d’entrée au niveau des postes frontières nationaux, 7.448 permis de séjour exceptionnels et 945 prolongements de séjours, indique le communiqué.

Dans le cadre de leurs efforts d'ouverture et de communication, les services de la DGSN ont publié 1.646 communiqués de presse et informations intéressant l'opinion publique ou touchant à l’action sécuritaire, 340 mises au point et répondu favorablement à 652 demandes de reportage ou couverture médiatique.

Les services de sûreté ont tenu 15.188 rencontres avec les différents acteurs de la société et organisé des portes ouvertes à Casablanca les 14, 15 et 16 septembre 2017, en vue de rapprocher la police des citoyens et les informer de ses missions et prérogatives. L'année 2017 a connu aussi l’annonce des concours d’accès à la police via des spots publicitaires diffusés sur les différentes chaines nationales, de manière à les généraliser et veiller à l’égalité des chances.

Pour ce qui est des projets programmés au titre de 2018, les services de sûreté comptent poursuivre la politique de modernisation et de moralisation à travers la mise en place d’un système informatique pour la gestion des appels de secours émis par les citoyens via le numéro 19, en vue d’une plus grande efficacité dans l’intervention et réduire ses délais, en plus de la généralisation du système de collecte des données biométriques dans les missions diplomatiques et consulaires à l’étranger, à travers la connexion de 5 nouveaux consultas afin d’accélérer l’établissement des documents identitaires des membres de la communauté marocaine établis à l’étranger.

La DGSN va mobiliser les ressources humaines et logistiques nécessaires aux unités mobiles de la police de secours qui devront voir le jour et les districts de police que la DGSN compte inaugurer, poursuit le communiqué.  Au titre de l’année prochaine, la DGSN compte aussi construire une école de formation policière à Fès et entamer la construction de 11 nouveaux édifices, dont 4 dans les provinces du Sud du Royaume répondant à des normes architecturales et de sécurité modernes.

Il est également prévu de poursuivre la création des brigades régionales d'intervention et de recherches, la généralisation des forces anti-émeutes au niveau de toutes les unités mobiles pour maintenir l’ordre public, la mise en place d'une application informatique pour gérer les rapports et les plaintes contre les fonctionnaires de police, afin de pouvoir vérifier le déroulement des recherches et évaluer les comportements des fonctionnaires.

La DGSN prévoit également le lancement de la construction du nouveau complexe qui abritera les services centraux de la Direction et la généralisation, très prochainement, du nouvel uniforme aux fonctionnaires de police relevant de la Direction de la sécurité des palais et résidences royaux, indique la même source, précisant que ce nouvel uniforme de fonction se distingue par ses normes esthétiques et de sécurité avancée adaptés aux tâches spécifiques qui incombent à cette catégorie de fonctionnaires.

Cette opération s’inscrit dans la continuité du processus initié par la DGSN début 2017, qui visait à généraliser les nouveaux uniformes et accessoires à tout le personnel de sécurité nationale, note le communiqué. En outre, l'Inspection de la santé de la sûreté nationale est actuellement en train de mettre en place un centre de diagnostic médical à Rabat, dans le cadre du deuxième niveau des prestations médicales au profit de la famille de la sûreté nationale et qui verra le jour en 2018.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire