ban600
Voeux

Driss Benhima: La réussite « immatérielle » de Casablanca passe par la promotion du tourisme et de la culture

Driss Benhima: La réussite « immatérielle » de Casablanca passe par la promotion du tourisme et de la culture

La réussite « immatérielle » de la ville de Casablanca est tributaire de la promotion du tourisme et la valorisation du patrimoine culturel de la métropole, a affirmé, mardi soir, Driss Benhima, l’ancien wali de la région du Grand Casablanca.

« Outre son poids économique, Casablanca dispose d’un patrimoine architectural très riche et varié qui couvre plusieurs périodes historiques (…) malgré ces atouts, l’offre touristique casablancaise reste encore peu développée, pas assez valorisée et peu rentable, particulièrement en matière du tourisme culturel« , a reconnu M. Benhima, qui animait la 2è rencontre du cycle de conférences « Les mardis du tourisme » organisé par le site d’information touristique « Premium Travel News ».

Lors de cette rencontre mensuelle placée sous le thème « Politique de la ville et tourisme à Casablanca », l’ancien ministre des Transports, de la Marine marchande, du Tourisme, de l’Énergie et des Mines (1997-1998) a expliqué que l’amélioration de la qualité de vie et du vivre ensemble, la valorisation du patrimoine culturel, le renforcement de la sécurité routière et la préservation des espaces verts sont les volets clés sur lesquels il faut travailler pour accélérer le développement touristique de la métropole.

M. Benhima a insisté sur la nécessité de rattraper le retard pris par la culture dans la promotion de la « destination Casablanca » à travers la structuration et une meilleure capitalisation du patrimoine matériel et immatériel de la ville et la commercialisation de produits touristiques cohérents et attractifs.

>>Lire aussi : Casablanca: la Rentrée littéraire célèbre la parution de plus de 250 ouvrages

Abordant les points d’attractivité de la ville, M. Benhima, qui a également occupé le poste de président-directeur général de Royal Air Maroc (2006-2016), a souligné que « la ville blanche est reconnue aujourd’hui comme la ville la plus connectée du continent en termes de liaisons aériennes », faisant observer que le tramway de Casablanca constitue de son côté une « belle réussite » en matière de mobilité urbaine.

L’ancien directeur général de l’Office national d’électricité (1994-2001) a estimé que l’année 2018 sera l’année de la relance pour le tourisme au Maroc, particulièrement à Casablanca, grâce notamment à la suppression des visas pour les ressortissants chinois après la visite de SM le Roi Mohammed VI en Chine en juin 2016, une mesure qui s’est traduite par une forte affluence des touristes chinois.

Par ailleurs, M. Benhima a signalé certains dysfonctionnements qui retardent encore le développement du secteur touristique de la métropole, citant principalement la circulation des marchandises de contrebande, le phénomène de l’abattage clandestin qui représente une partie importante de la viande consommée, l’urbanisation accélérée et la sécurité routière.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire