ban600

La dynamique que connaît la société marocaine nécessite la mise en place d’un cadre législatif réglementant l’action de générosité

La dynamique que connaît la société marocaine nécessite la mise en place d’un cadre législatif réglementant l’action de générosité

 La dynamique que connaît la société marocaine nécessite la mise en place d’un cadre juridique réglementaire de l’action de générosité, tout en préservant les fondements de solidarité ancrés dans les traditions de la société marocaine, a indiqué mardi à Rabat, le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit.

Répondant à six questions portant sur l’incident tragique d’Essaouira posées par six groupes parlementaires à la Chambre des conseillers, M. Laftit a indiqué que SM le Roi Mohammed VI avait donné ses Hautes Instructions au gouvernement pour œuvrer à la réforme de la loi relative à la générosité publique et la distribution d’aides, soulignant que les actions de bienfaisance au Maroc sont régies par une loi qui remonte à 1971 et que la distribution des aides n’est soumise à aucune loi. Elle est organisée par une circulaire du ministère de l’Intérieur qui dans la majorité des cas n’est pas appliquée de manière exacte, a-t-il dit.

Le ministre a, dans ce sens, fait observer que le Maroc a besoin de ce cadre juridique qui permettrait aux associations et aux personnes de s’engager dans cette action tout en régissant l’opération de distribution et de collecte des dons.

Le drame de la bousculade survenu dimanche à la commune de Sidi Boulaalam aux environs d’Essaouira et qui a fait 15 morts et 7 blessés, est dû au grand nombre de bénéficiaires, surtout que l’Association avait annoncé la distribution de ces aides, ce qui a poussé la population de plusieurs régions avoisinantes à se déplacer pour en bénéficier, a expliqué M. Laftit.

Les autorités compétentes sont intervenues immédiatement et ont transporté les victimes au dispensaire le plus proche puis à l’hôpital provincial, où elles ont reçu les premiers soins nécessaires, a-t-il dit, faisant savoir que l’état de santé des sept blessées est stable actuellement.

Le ministre a rappelé que SM le Roi Mohammed VI a donné ses Hautes Instructions aux autorités compétentes pour prendre toutes les mesures qui s’imposent pour apporter l’aide et le soutien nécessaires aux familles des victimes et aux blessés, affirmant qu’une enquête judiciaire et une autre administrative, menée par l’inspection générale du ministère de l’Intérieur, sont en cours.

Les investigations se poursuivent et les résultats seront rendus publics, a-t-il assuré, notant que les responsabilités directes ou indirectes vis-à-vis de ce drame seront ainsi déterminées.

M. Laftit a, de même, noté que le ministère de l’Intérieur œuvre actuellement pour la mise en place du registre national de la population et du code national unifié, l’objectif étant de cibler les catégories sociales qui méritent bénéficier de ces dons, relevant que ces deux mécanismes seront opérationnels dans les plus brefs délais.

A rappeler que SM le Roi Mohammed VI, a donné Ses Hautes Instructions aux autorités compétentes pour prendre toutes les mesures qui s’imposent, en vue d’apporter l’aide et le soutien nécessaires aux familles des victimes et aux blessés.

Partageant la peine des familles des victimes et pour alléger leurs souffrances dans cette douloureuse circonstance, la volonté de Dieu étant imparable, le Souverain a également décidé de prendre en charge personnellement les frais d’inhumation et des obsèques des victimes, ainsi que les frais de soins des blessés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire