ban600
Voeux

Elaboration d’une politique publique intégrée visant à promouvoir les droits des personnes en situation de handicap

Elaboration d’une politique publique intégrée visant à promouvoir les droits des personnes en situation de handicap

La ministre de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, Mme Bassima Hakaoui, a souligné, vendredi à Marrakech, que son département a mis en place une véritable politique publique intégrée visant à promouvoir les droits des personnes en situation de handicap.

Cette politique repose sur des piliers stratégiques à même d’exiger des acteurs concernés l’adoption de mesures concrètes, en vue de garantir une participation totale des personnes souffrant de handicap aux activités culturelles récréatives et sportives, a ajouté Mme Hakaoui dans une allocution lue en son nom, par M. Rachid El Kanouni, directeur de la direction de promotion des droits des personnes en situation de handicap au sein du ministère et ce, à l’occasion de la 10è rencontre arabe du scoutisme dont les travaux se poursuivent dans la cité ocre.

Et de poursuivre que pour la concrétisation de ces piliers stratégiques, il a été procédé à l’élaboration d’un plan d’action national de promotion des droits des personnes en situation de handicap (2017-2021), adopté par la commission ministérielle présidée par le chef du gouvernement, notant que ce plan s’articule autour de 6 axes d’interventions, 24 chantiers, 150 projets et 419 mesures.

Mme Hakaoui a tenu à rappeler, dans ce sens, que le Maroc a accumulé, ces dernières années, de grands acquis sur le plan juridique, citant, à titre d’exemple, une série de conventions et de protocoles internationaux ratifiés par le Royaume en la matière.

Elle a fait observer également que la Constitution de 2011 interdit et lutte contre toutes les formes de discrimination notamment, la discrimination basée sur le handicap, notant que le Maroc a veillé à la mise en application stricte d’une série de politiques publiques et de programmes concernant les couches sociétales vulnérables notamment, les personnes souffrant de handicap afin d’assurer leur intégration au sein de la société, pour qu’elles soient en mesure de jouir pleinement de leurs droits sur le même pied d’égalité que les autres citoyens.

Evoquant, par ailleurs, la rencontre arabe du scoutisme qui se tient dans la cité ocre, la ministre a relevé qu’elle s’insère en droite ligne des préoccupations de son département, notant que cette nouvelle édition se veut une étape importante dans cette approche et ce processus de prise en considération de handicap dans toutes les activités du mouvement du scoutisme aussi bien au Maroc que dans le monde arabe.

Cette rencontre est aussi une étape importante dans la consécration du droit à la différence, et du respect et de la diversité humaine, ce qui consolidera davantage la place du scoutisme marocain et arabe dans le système d’intégration sociale des personnes en situation de handicap dans le monde arabe, a conclu la ministre.

Le docteur Khaled Benhassan, directeur du Centre National Mohammed VI des Handicapés (CNMH), a fait savoir que les couches pauvres et vulnérables ne cessent de bénéficier d’un intérêt particulier et de la Haute Sollicitude de SM le Roi Mohammed VI notamment, les personnes en situation de handicap en vue de leur insertion économique et professionnelle au sein de la société.

Et de poursuivre que le CNMH a, depuis sa création en 2006, servi d’outil efficace pour consolider les efforts déployés en matière d’insertion sociale des personnes souffrant de handicap, en tenant compte de l’importance de la formation continue des cadres associatifs, des départements gouvernementaux, de la promotion de la recherche scientifique, de l’échange des expertises et expériences réussies, et de l’élaboration de programmes liés à l’intégration sociale, professionnelle et éducative de cette frange de la société.

>>Lire aussi: « Droits sociaux des Marocains du monde et régionalisation avancée », thème d’un colloque international le 6 mars à Oujda

Dans sa démarche de proximité, le Centre a procédé à la création de 4 antennes régionales à Fès, Oujda, Marrakech et Safi, outre une unité d’intégration économique et sociale des personnes souffrant de handicap mental, a ajouté M. Benhassan, faisant observer que l’adhésion de la Fédération Nationale du Scoutisme Marocain à cette orientation, et l’intérêt qu’elle accorde à cette frange de la société, est une initiative forte à encourager et à soutenir car, ne pourra qu’enrichir davantage l’action menée par les départements gouvernementaux et les organisations concernées pour promouvoir les droits des personnes souffrant de l’handicap aussi bien au Maroc que dans le monde arabe.

Quant au président délégué de la Fédération Nationale du Scoutisme Marocain, Mohamed Belgha, il a relevé que le mouvant du scoutisme marocain accorde un intérêt particulier à ces couches sociales en vue d’assurer leur insertion au sein de la société et les faire profiter pleinement de leurs droits, à l’instar des autres citoyens, notant que cette rencontre se veut l’occasion pour un meilleur échange des expériences et expertises à l’échelon arabe et l’élargissement du champs de la coopération et du partenariat en la matière.

Pour sa part, le directeur régional de l’Organisation Arabe du Scoutisme, Attif Abdelmajid, a indiqué que l’insertion sociale des personnes souffrant de handicap requiert la conjugaison des efforts de l’ensemble des organisations du scoutisme, louant au passage, l’expérience marocaine dans ce domaine, forte d’une batterie de programmes et de stratégies adoptés et mis en œuvre par le gouvernement du Royaume dans ce domaine.

Placée sous le thème "des pratiques meilleures pour l’intégration des personnes souffrant de handicap au sein de la société", cette rencontre est initiée sous l’égide de l’Organisation Arabe du Scoutisme, par la Fédération Nationale du Scoutisme Marocain, en partenariat avec le ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.

Ce conclave se propose d’appuyer et développer les capacités des responsables des associations arabes du scoutisme notamment, dans les domaines en rapport avec l’insertion des personnes souffrant de handicap au sein de la société, tout en servant d’espace d’échange et de partage des expériences et expertises, mais aussi de promotion de la coopération et du partenariat entre les différents acteurs concernés.

Ce rendez-vous connait la participation de quelque 60 responsables arabes dans le domaine du scoutisme, issus de 16 pays arabes, outre des membres et hauts cadres de l’Organisation arabe du scoutisme et des directeurs régionaux de ladite instance. Les débats lors de cette rencontre seront axés sur « le mouvement du scoutisme et l’insertion des handicapés », « le milieu familial, la croissance mentale de l’enfant en situation de handicap », « le rôle et l’importance des jeux sportifs dans l’insertion des handicapés », « les classes intégrées : l’expérience marocaine », « les nouvelles approches sur le handicap mental ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire