ban600

Les Emirats apportent une aide d’urgence aux services de santé à Gaza

Les Emirats apportent une aide d’urgence aux services de santé à Gaza

Une vingtaine d'établissements médicaux de Gaza vont reprendre pleinement leurs activités dans les prochains jours, les Emirats arabes unis ayant consenti en urgence un financement pour pallier une pénurie de combustible et d'électricité dans l'enclave palestinienne, a indiqué jeudi l'Organisation mondiale de la Santé.

Trois hôpitaux et 16 centres médicaux de dimension moindre ont cessé de prodiguer une partie de leurs services ces dernières semaines par manque de combustible pour faire fonctionner leurs générateurs, selon le ministère local de la Santé sous l'autorité du mouvement islamiste Hamas.

Les deux millions d'habitants de la bande de Gaza, territoire sous blocus israélien et égyptien, ne reçoivent du réseau public que quelques heures d'électricité par jour. De nombreux foyers et services, comme les hôpitaux, s'en remettent à des générateurs.

Les Nations unies financent le combustible pour les générateurs des services de santé ou d'assainissement.

A la suite d'un appel d'urgence de l'ONU, les Emirats arabes unis ont promis deux millions de dollars pour payer le carburant en 2018, a dit Mahmoud Dahar, chef de l'OMS à Gaza.

Les hôpitaux et les centres médicaux vont pouvoir recommencer à opérer pleinement "dans les prochains jours", a-t-il dit à l'AFP.

Le ministère de la Santé a dit pour sa part attendre une confirmation officielle de l'engagement des Emirats sans se prononcer sur la date d'un retour des hôpitaux à un fonctionnement habituel.
>> Lire aussi : Palestine: l’UNRWA lance un appel d’urgence pour récolter 800 millions de dollars

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire