ban600

Entre le Maroc et la France, une relation frappée du sceau de la pérennité

Entre le Maroc et la France, une relation frappée du sceau de la pérennité

Par Adil Zaari Jabiri

 La rencontre, mardi à l’Élysée, entre SM le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande autour d’un déjeuner convivial, en présence de plusieurs personnalités marocaines et françaises appartenant à des horizons multiples, illustre la force et la profondeur des relations entre le Maroc et la France qui transcendent les agendas politiques et toute autre circonstance.

La densité de cette relation séculaire fondée sur l’estime réciproque, la convergence de vues sur nombre de questions régionales et internationales et le partage de valeurs communes, va également au-delà des alternances au gouvernement, en France comme au Maroc. Elle s’inscrit dans la continuité, au service des intérêts des deux peuples amis marocain et français, en droite ligne de leur engagement en faveur des idéaux de liberté, de solidarité et d’humanisme.

Artistes, intellectuels, sportifs, membres de la société civile et acteurs politiques qui forgent l’amitié franco-marocaine et symbolisent les liens forts et protéiformes entre les deux pays ayant pris part à cette rencontre ont tous témoigné du caractère pérenne des relations exemplaires et de la vitalité du partenariat d’exception entre le Maroc et la France. Pour le président de l’Institut du Monde arabe Jack Lang, un grand ami du Maroc, la rencontre entre le Souverain et le président Hollande se veut l’expression de “l’affection” que les deux pays se portent et de “l’amitié très forte” entre les deux chefs d’État.

Dans une déclaration à la presse, M. Lang a qualifié cette rencontre de “moment émouvant empreint de générosité et de gentillesse”.

Le Président de la Fondation nationale des Musées, Mehdi Qotbi, cet autre acteur de l’amitié franco-marocaine, a indiqué que la rencontre entre SM le Roi et le président Hollande était “conviviale”, symbolisant la continuité de la relation exceptionnelle entre le Maroc et la France, une constante de la politique française qu’elle soit de gauche, de centre ou de droite.

Pour l’islamologue Rachid Benzine, cette rencontre “conviviale”, tenue à quelques jours du deuxième tour de l’élection présidentielle en France, reflète les liens très forts entre Rabat et Paris qui s’inscrivent dans la continuité.

M. Benzine, une autre icône de l’amitié franco-marocaine, a relevé que l’ambiance qui a régné lors de cette rencontre est un fort témoignage de la profondeur des relations bilatérales “qui vont au-delà des circonstances présidentielles”.

Les deux chefs d’État ont ainsi célébré une nouvelle fois les relations séculaires qui unissent le Maroc et la France dans la constance et la sérénité et donné un élan renouvelé au partenariat bilatéral construit de longue date et tourné vers l’avenir.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire