ban600

Entretien avec Chérif Alami : l’ARAVCS se déplace à al-Hoceima pour lancer de nouveaux produits et promouvoir la ville

Entretien avec Chérif Alami : l’ARAVCS se déplace à al-Hoceima pour lancer de nouveaux produits et promouvoir la ville

Hassan Alaoui

L’Association Régionale des Agences de voyage de Casablanca Settat, en étroite collaboration avec l’ONMT, les hôteliers d’al-Hoceima et les professionnels du tourisme effectueront à partir de ce vendredi 14 juillet et jusqu’au  dimanche 16 juillet une visite à al-Hoceima. Cet important Eductour  s’inscrit dans le cadre de la mobilisation nationale en faveur du développement touristique d’al-Hoceima.

Othman Chérif Alami, Président de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca Settat ( ARAVCS) conduit la délégation qui comprend plus de 20 agences. Il nous explique le sens de cette visite exceptionnelle, inscrite dans le cadre des recommandations royales pour l’activation des secteurs de développement de la province d’al-Hoceima.

Maroc diplomatique : Quel sens donnez-vous à cette mission ?

Othman Chérif Alami : « Nous sommes près d’une vingtaine de professionnels à nous rendre dans le cadre de l’Eductour-Hoceima pour un week-end de travail. Les représentants du tourisme et du voyage que nous sommes, souhaitons à la fois prendre de visu la mesure de l’état des lieux dans cette belle province qui n’a jamais cessé d’être une destination prisée, de promouvoir et commercialiser les atouts et les opportunités touristiques qui la caractérisent.

Maroc diplomatique : …Et vous avez choisi un week-end pour le faire ?

Othman Chérif Alami : En effet du vendredi au dimanche, soit 3 jours de travail plein, de prospection, de rencontres et de contrats. Comme j’ai dit, c’est une mission. Nous organisons à cet effet des visites professionnelles, marquées par des échanges, un workshop qui réunira les membres de notre délégation et les hôteliers d’al-Hoceima, en présence notamment du président du Conseil provincial du tourisme, Khalid Bachrioui et autres professionnels. Au regard de l’importance et du poids économique de la région de Casablanca-Settat, la première du Royaume, le rôle que pourront jouer les agences de voyages et de tourisme qui en sont issues ne peut être que déterminant. Il implique l’échange d’expériences et de savoir, les possibilités d’investissements, la mise en œuvre croisée de programmes, le déploiement de logistiques ciblées pour valoriser et promouvoir la destination Al Hoceima à partir de Casablanca-Settat. La région de Casablanca Settat intervient à hauteur de 60% dans la commercialisation des voyages.

Maroc diplomatique : Vous vous positionnez ainsi comme pôle privilégié pour la relance d’al-Hoceima ?

Othman Chérif Alami : Oui, et le plus vite en plus ! Le plan de commercialisation cible, malgré certaines difficultés et surtout des doutes injustifiés, le mois d’août comme un objectif imminent, avec le chiffre fixé de 5000 nuitées et ce par la mise en place de produits intéressants, compétitifs et attractifs.

Compte tenu de la richesse des plages et des sites sublimes de la Méditerranée, nous nous sommes mis d’accord pour construire des produits inédits des « 7 Nuits/8 Jours » avec des prix conventionnés de l’aérien Casa-Hoceima avec Royal Air Maroc d’une valeur de 800 dirhams, donc un prix total de séjour à partir de 2990 par personne. Un prix qui défie toute concurrence, qui comprend l’avion, la chambre et le petit déjeuner…en laissant au client la liberté de choisir et de profiter des offres de la ville en termes de repas et de restauration par ailleurs.

Maroc diplomatique : Ces dispositions sont-elles déjà connues du public et des autres professionnels ?

Othman Chérif Alami : La campagne de communication et de promotion interpelle tous les professionnels, aussi bien publics que privés. Les chaines de radio, de télévision, les sites numériques , la presse digitale comme aussi la presse écrite sont concernés  bien évidemment. La contribution de l’ONMT reste majeure pour assurer le succès d’une véritable activité économique pendant cette saison estivale.

Pour notre part, nous allons négocier et conclure sur place le lancement de produits « Week-end loisirs » avec des vols de la RAM, du vendredi au dimanche pour les touristes, des «séjours business » du lundi au mercredi avec des vols RAM…Ces programmes démarreront à partir de septembre 2017 et jusqu’à la fin du mois de mars 2018.

L’ensemble des produits seront commercialisés  également par 150 agences de Casablanca Settat.

Maroc diplomatique : Comment a été menée la réflexion sur ces programmes, est-elle liée au contexte d’urgence qui prévaut à al-Hoceima ?

Othman Cherif Alami : Notre visite s’inscrit dans l’esprit de l’actualité, certes, mais elle est aussi prospective, parce qu’il y a comme un intérêt de redécouverte des potentialités et des richesses touristiques d’une région où – et c’est même un défi – tout est à faire. On repense le tourisme à la lumière des nouveaux concepts et enjeux.

Notre visite n’est pas « une promenade » ! Nous voulons, outre consolider les acquis, promouvoir une gestion pratique, pragmatique de développement du tourisme à l’échelle nationale, dont al-Hoceima nous fournit certaines clés. A la veille de l’ouverture prévue en 2018 du prochain Hôtel Club Kenzi de 430 chambres, construit par la CGI, nous étudierons toutes les possibilités pour réaliser un Accord de partenariat avec les Conseils régionaux du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima d’une part, et Oujda-Saïdia-Nador d’autre part, avec nos partenaires de l’ONMT et de la RAM avec l’objectif d’attirer plus de touristes internationaux. La prochaine saison est propice pour mettre véritablement en orbite la grande région touristique du Nord, de Larache jusqu’à Saïdia. Il y a la volonté, la capacité et les hommes…

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire