ban600

Essaouira : Quelque 2585 personnes déférées devant la justice

Essaouira : Quelque 2585 personnes déférées devant la justice

Le nombre de personnes déférées devant la justice dans le cadre d'affaires liées à la lutte contre différentes formes du crime, par les services provinciaux de la sûreté nationale d'Essaouira, a atteint entre le 1er mai 2017 et le 1er mai courant, quelque 2585 cas, a souligné mercredi le Chef du District provincial de la sûreté nationale, M. Abdelhamid Afif.

Durant la même période, les services provinciaux de la sûreté nationale ont procédé à l'interpellation de quelque 271 personnes recherchées, et à la vérification de l'identité de quelque 8571 individus, a jouté M. Afif lors d'une cérémonie organisée à Essaouira, à l'occasion de la célébration du 62è anniversaire de la création de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN).

Quelque 2739 personnes ont été placées en garde-à-vue durant la même période, a révélé M. Afif, notant que les affaires d'atteinte aux personnes et aux biens enregistrées durant cette période, ont atteint 1239, dont 609 affaires liées aux personnes ayant abouti à l'arrestation de 639 individus, et 630 affaires liées aux biens, engendrant l'interpellation de 375 personnes. 

Et de poursuivre que quelque 938 affaires enregistrées concernent les moeurs (958 personnes arrêtées), alors que les crimes financiers et économiques enregistrés durant la même période, se sont établis à quelque cas enregistrés, ayant abouti à l'interpellation de 157 individus, faisant savoir que pour ce qui est de la constitution de bandes criminelles, on dénombre 9 affaires ayant abouti à l'interpellation de 27 personnes.

Pour ce qui des affaires liées au trafic et à la consommation de drogues, les services provinciaux de la Sûreté nationale ont traité 67 affaires de trafic de drogue et, ont interpellé 84 individus, et 324 affaires de consommation de stupéfiants (328 personnes arrêtées), a précisé M. Afif, faisant savoir qu'il a été procédé aussi à la saisie de quelque 10,160 kg de chira, 16,628 kg de cannabis, 28,543 kg de tabac de la contrebande.

>>Lire aussi : Le 62ème anniversaire de la DGSN célébré dans une profonde communion à l’IRP de Kenitra

D'autres interventions des services provinciaux de la police ont concerné la distribution de tabac "mielleux", et la vente d'alcool et d'eau de vie sans autorisation, le trafic de psychotropes, outre des affaires liées à la famille, à l'environnement, et à la circulation. 

Sur un autre registre, M. Afif a souligné que la commémoration de la création de la DGSN constitue un rendez-vous national renouvelé pour mettre en avant la mobilisation constante de la famille de la sûreté nationale pour garantir la sécurité, et la quiétude du Royaume, et lutter contre tous ceux qui cherchent désespérément à nuire au Maroc et à freiner la marche du progrès et du développement qu'il ne cesse de connaitre.

Cette mobilisation émane de la conviction de la famille de la sûreté nationale à traduire dans les faits, cette volonté ainsi que la Haute Sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d'entourer la DGSN, avec un intérêt particulier orienté vers l'amélioration de son rendement, le renforcement de ses capacités, la formation et l'encadrement de ses cadres.

En célébrant cet événement si cher, la DGSN saisit l'occasion pour réitérer à Sa Majesté le Roi, sa fidélité et son loyalisme indéfectible, son attachement au Glorieux Trône Alaouite, et sa mobilisation permanente pour la protection des sacralités et de l'intégrité territoriale du Royaume, et la promotion de la sécurité et de la stabilité, a dit M. Afif, mettant en avant l'engagement sans faille des membres de la DGSN à doubler d'efforts et à consentir davantage de sacrifices pour préserver l'ordre public et les libertés individuelles et collectives.

Dans la foulée, il a rappelé que l'année 2017 a été cette ''passerelle sûre vers l'avenir'', afin de garantir l'excellence et l'efficacité en termes de rendement et ce, par le biais de la mise en application de la nouvelle stratégie sécuritaire, telle que basée sur la proactivité, et la mise en place des fondements de la bonne gouvernance en matière de gestion financière et administrative, et la promotion des mécanismes d'impartialité et de moralisation.

Cette stratégie repose également sur le renforcement des capacités des fonctionnaires, l'amélioration de la qualité des prestations de service sécuritaires offertes aux citoyens et la garantie de l'efficacité des services opérationnels de sûreté, outre la promotion de l'ouverture et de la communication comme socle d'une police moderne et développée, a expliqué M. Afif, avant de mettre l'accent sur l'ensemble des réalisations accomplies au niveau provincial en matière de sûreté et sécurité et ce, dans le cadre de la coordination agissante avec les autorités locales, les autorités judiciaires, et les autres services concernés. 

De son côté, le gouverneur de la province d'Essaouira, a dit toute sa joie et sa fierté de participer à la célébration du 62è anniversaire de cette institution nationale qui a accompli de grandes réalisations, et a marqué l'histoire du Maroc contemporain, par ses rôles nobles au service de l'Etat et de la société, sous la conduite éclairée et sage de SM le Roi visant la qualification de l'élément humain, et la modernisation des outils de travail pour être au diapason des développements techniques et technologiques que connait le monde actuellement.

M. Makhtatar a loué aussi les efforts inlassables déployés par les membres de la DGSN pour lutter contre le crime sous ses différentes formes et ce, dans le respect total des droits de l'Homme et en application stricte des dispositions légales.

Ces efforts déployés par les services de police dans une complémentarité absolue avec le travail des autres services sécuritaires parallèles et l'administration territoriale, requiert qu'on ''se mobilise tous pour oeuvrer en permanence en vue de préserver l'image et la notoriété d'Essaouira, ville connue par sa sécurité et son calme'', a-t-il dit, appelant l'ensemble des services administratifs et acteurs de la société civile à prêter toutes les formes d'aide et d'appui aux membres de la DGSN pour l'accomplissement de leur noble mission dans de meilleures conditions.

Et de conclure qu'il ne peut y avoir de développement, ni de progrès dans une quelconque société, sans un climat sécuritaire idoine notamment, au prisme d'un environnement régional et international trouble et instable. 

Cette cérémonie s'est déroulée en présence notamment des représentants des autorités locales, des autorités judiciaires, des élus locaux, des acteurs de la société civile ainsi que d'autres personnalités civiles et militaires. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire